Plantes médicinales : lesquelles faut-il planter dans sa maison ?

0
187

Pour vous épargner des allées et venues incessantes à l’hôpital et pour guérir les petits maux, la pharmacopée est sûrement la solution la plus intéressante. Afin de disposer des plantes nécessaires à domicile, il vous faudra donc vous constituer un petit jardin de plantes thérapeutiques. Découvrez ici la liste non exhaustive des plantes médicinales qu’il vous faut chez vous, pour débuter dans l’art des soins par les végétaux.

Le cannabis Sativa L

Désormais rendue légale en France, la plante de cannabis médicinal (Sativa L) peut être cultivée pour le grand nombre de vertus que ses fleurs renferment. Au nombre de ces bienfaits, il y a :

  • une neuroprotection qui prévient le développement de maladies dégénératives ;
  • des propriétés anti-inflammatoires qui permettent de protéger la flore intestinale ;
  • une grande teneur en analgésiques qui diminue l’intensité des douleurs musculaires et articulaires ;
  • et une fonction relaxante pour lutter contre le stress et l’anxiété, tout en favorisant un sommeil réparateur.

Afin de faire pousser des graines de CBD, le choix de graines disponibles est assez large. Il vous faudra choisir celles qui vous correspondront le mieux selon vos attentes. Si vous débutez dans la culture de cannabis, pensez à choisir une espèce avec des propriétés d’autofloraison. Pour avoir le plus de choix possible, une suggestion : achetez en Suisse. C’est l’un des « paradis du CBD » en Europe.

La sauge 

printemps, vert, la nature, fleurs, plante, arbre, forêt, Montagnes, paysage, fleur, plante à fleurs, lavande, Hyssopus, herbe, Subshrub, couverture de sol, Fleur sauvage, Nepeta, Lavande anglaise, Sauge commun, Plante herbacée, Forb, Loosestrife et la famille des grenades, Germanders, lupin, delphinium, Prairie, Famille verbena, Plante vivace, saugeLe nom « sauge » provient du latin « salvia » qui signifie « celle qui sauve ». Cette appellation lui a sûrement été donnée au vu du grand nombre de propriétés thérapeutiques qu’elle possède. Cultivée depuis le Moyen-Âge pour ses vertus bénéfiques à l’organisme humain, la sauge a été longtemps vantée par les religieux, dont fait partie l’illustre Sainte Hildegarde. 

Plante vivace assez élancée, la sauge dispense des bienfaits d’ordre diurétique, digestif, antispasmodique et stimulant. Ses feuilles sont donc bues en infusion ou en thé et apportent relaxation et bien-être. 

Également utilisée pour cuisiner, la sauge est une plante qui aime le soleil. Tant qu’elle est suffisamment ensoleillée, elle peut pousser dans tout type de sol, à condition qu’il soit assez léger et drainé. Pour les petits espaces, elle se plaira posée en pot près d’une fenêtre qui filtre la lumière naturelle.

La menthe

Surtout appréciée pour son arôme et son odeur naturelle, la menthe se décline sous plusieurs grandes variétés : menthe poivrée, menthe verte, menthe pouliot, etc. Chacune de ces variétés possède à peu près les mêmes propriétés que les autres. Très utilisées en thé et en infusion, les feuilles de menthe sont également très importantes dans la pratique de la phytothérapie

Utilisée en interne, la menthe permet de lutter contre les troubles digestifs (constipation, diarrhée, nausée, etc.), les troubles urinaires et les problèmes respiratoires (bronchite). En plongeant des feuilles de menthe dans de l’eau chaude, vous pourrez créer un aérosol de fortune pour contrer la toux et le rhume.

La menthe peut également être utilisée pour soulager certaines affections de la peau comme l’eczéma, les piqûres de moustiques et d’autres insectes. Poussant en petites touffes, la plante de menthe pourra être cultivée dans des pots assez profonds aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici