Jardinage : savoir protéger ses plantes des maladies bactériennes

0
697

La culture des plantes est une tâche difficile puisqu’elle doit être minutieuse et soignée. Pouvoir jouir de beaux légumes ou de beaux fruits ne se fait pas sans effort. En effet, le verger ou le potager, en raison de son exposition à l’air libre, est susceptible de subir toutes sortes de maladies bactériennes. Toutefois, on peut simplement à l’aide de quelques astuces protéger efficacement son jardin. Découvrons-les dans la suite de cet article !

Les maladies bactériennes, facteur nuisible aux cultures

Le vent, le froid et la pluie ont tendance à propager les malades bactériennes. Si certaines apparaissent après la récolte, d’autres peuvent se présenter bien après. On dénote plusieurs types de ces maladies.
  • Le mildiou : cette maladie bactérienne est nuisible à la pomme de terre, la betterave et même la vigne ;
  • La chlorose : cette maladie due à une carence en chlorophylle provoque l’étiolement et le jaunissement des feuilles ;
  • L’anthracnose : c’est une maladie fongique qui provoque des taches brunes ou noires sur les plantes ;
  • Le botrytis ou la pourriture grise : il affecte les fruits et légumes en y déposant un feutrage blanc et des taches grisâtres ;
  • La rouille : elle survient à cause des pustules sur le feuillage.

 

Protéger naturellement son jardin des maladies bactériennes

L’usage de pesticides ou d’insecticides sur les plantes, le potager ou le verger est une méthode que nous vous suggérons d’éviter. Ce traitement chimique aura encore des effets néfastes sur votre jardin. Nous vous recommandons des techniques toutes simples et naturelles pour venir à bout des maladies fongiques les plus tenaces. Ainsi, pour tuer par exemple les terribles oïdiums, rien n’est mieux que le lait de vache entier et dilué à 10 %. Par ailleurs, le purin de prêle est efficace pour tuer l’anthracnose. Quant au fameux mildiou qui fait des ravages dans nos plantations, il ne lui faudra qu’un peu de bouillie bordelaise (vous pouvez accéder à la page https://www.bouilliebordelaise.com pour en savoir davantage sur ce produit). De plus, vous n’entendrez plus parler du botrytis si vous aspergez de la poudre de roche sur vos légumes, arbres fruitiers et vignes. Quant à la chlorose, elle doit être traitée à titre préventif. Enfin, le purin d’ortie, la consoude ou la prêle vous permettront de vous débarrasser en un tour de main de la rouille.

Adopter les bonnes attitudes

Vous devrez penser à désherber régulièrement votre jardin pour permettre aux cultures de respirer

L’apparition des maladies fongiques dans votre jardin sera réduite si vous prenez certaines précautions. Elles sont toutes simples et consistent pour la majorité en de petits gestes que doit connaitre tout(e) jardinier(e). Dès lors, vous devrez penser à désherber régulièrement votre jardin pour permettre aux cultures de respirer. La couverture d’une bâche plastifiée sur la surface à désherber facilite l’opération. En outre, pensez aussi à ne pas jeter l’eau de cuisson de vos pommes de terre. L’amidon contenu empêche la germination des graines indésirables. Enfin, n’oubliez pas d’employer un paillis organique au pied des plantes pour contenir l’évolution des mauvaises herbes.

Lutter contre les animaux

Rongeurs et insectes sont les véritables ennemis de nos plantes. Il est donc important de leur mener une lutte sans merci. Nous vous recommandons donc de planter de l’ail ou de la fritillaire pour décourager les souris. Leurs racines très amères leur évitent de creuser des galeries. En outre, les plantes aromatiques comme la sauge ou le thym ont de grands effets sur les insectes rampants ou volants. En les plantant dans des rangées de légumes, vous vous constituez un répulsif naturel puissant.

Pour certains animaux comme les limaces, il faudra utiliser des plantes de fougère. Elles détruisent ces mollusques. Pour éloigner aussi les pucerons de votre jardin, libérez une volée de coccinelles. Ces insectes très friands des pucerons vous seront d’une grande aide. Pour attraper toutes sortes d’insectes, les pièges composés de plaques de grue et de panier suffisent. Installés dans les arbres, ils attirent les insectes mâles et empêchent les femelles de féconder. Enfin, pour attraper les mouches blanches, un pot d’orties permet de les avoir. Ces dernières s’y agglutineront.

Pour pouvoir prendre soin de votre jardin de manière naturelle, n’hésitez pas à vous documenter. Ceci vous aidera à utiliser les bonnes techniques.
PARTAGER
Article précédent5 raisons d’avoir un abri de jardin !
Article suivantEntretien de votre pelouse : 5 choses à faire !
Emmanuel
Ma passion est mon jardin. Je passe des journées voire week-end entier à l'entretenir. J'ai donc décidé de faire le pas en lançant ce blog, afin de partager cette passion et en espérant aider les plus novices à travers mes articles.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici