Entretien de votre pelouse : 5 choses à faire !

0
881

Vous souhaitez vraiment disposer d’une pelouse verdoyante et très esthétique : une fraîche surface verte qui vous rendrait fier et le bonheur de vos enfants ? Il ne vous reste qu’à bien entretenir votre pelouse ! Entretenir sa pelouse, c’est la faire vivre. Bien entretenir sa pelouse, c’est s’assurer que cette dernière ne manque aucun des quatre éléments (lumière, air, eau et éléments nutritifs) à sa bonne santé. Pour y parvenir, vous devez notamment veiller à 5 choses.

Tondre régulièrement votre pelouse

Une tonte régulière permet à votre pelouse de présenter un aspect esthétique et empêche naturellement la pousse des mauvaises herbes. Pour une tonte efficace, vous devez intervenir au moment idéal et à la bonne hauteur.

  • Tondre au moment idéal

Vous devez tondre votre pelouse pas très tôt le matin, de préférence lorsque la pelouse se sera asséchée. Une tonte régulière, au moins une fois par semaine en automne et au printemps, est requise. Quant au gazon d’ornement, vous devez le tondre au moins deux fois par semaine.

  • Tondre à la bonne hauteur

La tonte ne doit pas couper plus du tiers du gazon à chaque coupe. Vous devez tondre à ras votre gazon d’ornement (1 à 3 cm). Par contre, le gazon souvent piétiné reste long (5 à 10 cm).

Nettoyer votre pelouse

Une fois tondue, la pelouse doit être désherbée et scarifiée au besoin.

  • Désherber votre pelouse

Vous devez arracher régulièrement et systématiquement les mauvaises herbes qui se cachent dans vos gazons. Vous garantissez ainsi la beauté et l’homogénéité de votre pelouse. Vous pouvez désherber avec un couteau ou avec vos mains, protégées avec des gants.

  • Scarifier votre pelouse.

Lors du désherbage, vous vérifiez la présence de mousse. En effet, cette couche, encore appelée feutrage, empêche l’air et l’eau d’entrer directement en contact avec le sol de votre pelouse. La mousse adore l’humidité. Une fois installée, elle va rapidement se développer et pourrait étouffer votre pelouse. Vous devez donc éliminer cette couche de feutrage avec un râteau ou un scarificateur.

Rénover au besoin votre pelouse

Si vous observez des zones dégarnies après le nettoyage de votre pelouse, vous devez réparer ces zones afin d’obtenir une pelouse homogène. Pour y arriver, vous vous servez d’une griffe à main ou d’un râteau pour décompacter la terre tassée par la pluie et les piétinements. Ensuite, vous récupérez tous les déchets qui y traînent tels que les brindilles, les sachets, les cailloux… Maintenant, ensemencez ces zones avec du gazon de regarnissage ! La zone de semis doit être recouverte de terreau puis passez-y le rouleau à gazon pour plaquer les graines et arrosez.

Fertiliser régulièrement votre pelouse

Vous devez fertiliser régulièrement votre pelouse afin d’éviter son dépérissement.

La fertilisation apporte les éléments nutritifs (le potassium, le phosphore ou l’azote) dont ont besoin les gazons de votre pelouse. Trois solutions sont proposées pour fertiliser votre pelouse : l’engrais pelouse, le terreautage et l’« herbicyclage ». Vous devez néanmoins vous rassurer que la terre de votre pelouse est aérée et rouler éventuellement le gazon par endroits avant d’y épandre de l’engrais.

  • Aérer la terre ou rouler le gazon

Un sol compacté va asphyxier et déshydrater progressivement votre pelouse. De même, un sol non compact va déchausser les gazons de votre pelouse.
Vous devez donc aérer le sol de votre pelouse ou rouler le gazon au besoin. Vous pouvez utiliser une fourche à bêcher, un râteau aérateur ou encore un patin aérateur pour aérer les petites pelouses. Pour les grandes pelouses, équipez-vous d’un rouleau aérateur.

Pour tasser le sol ou rouler le gazon en vue d’y supprimer les poches d’air, vous exploitez un rouleau, celui utilisé pour aplatir les routes.

  • Engrais pelouse, terreautage ou « herbicyclage »

Cette tâche intervient généralement après le nettoyage, l’aération et le tassement éventuel par endroits de votre pelouse.
L’engrais pelouse et le terreau apportent à votre pelouse les éléments nutritifs dont ils ont besoin. Toutefois, à la différence de l’engrais pelouse, le terreau a la capacité de modifier la structure de votre sol. Vous devez donc éviter de déposer en même temps les deux sur votre pelouse pour prévenir tout risque de surdosage. En fonction de l’état de votre pelouse et surtout du résultat envisagé, vous choisissez entre l’engrais pelouse et le terreau.
Une troisième alternative s’offre également à vous : l’« herbicyclage ». Dans ce cas, la décomposition des résidus de tonte laissés sur votre pelouse apporte des éléments nutritifs au sol.

Arroser copieusement votre pelouse

Un bon arrosage de pelouse s’impose. Vous devez généralement arroser votre pelouse de fin printemps à début automne. Arrosez votre pelouse si vos gazons prennent une couleur bleu-gris ou si la météo annonce un climat sec. Vous pouvez aussi vous munir d’un pluviomètre pour vérifier si votre pelouse dispose du minimum requis de 4 litres d’eau par mètre carré. Prenez garde à ne jamais arroser votre pelouse en temps de grande chaleur. Votre pelouse doit être arrosée idéalement lorsque le soleil vient de sortir ou lorsqu’il se couche. Vous devez arroser votre pelouse après l’une des tâches spécifiques énoncées précédemment. Un bon matériel d’arrosage est requis.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici