Installer un abri de jardin : Les démarches à effectuer !

0
367

L’abri de jardin est une construction qui assure bien le rôle de pièce supplémentaire dans votre maison. C’est idéal pour y stocker votre matériel en hiver sans encombrer davantage votre garage ou pour que les enfants puissent jouer à l’extérieur même par temps de pluie. En fonction de sa taille, vous pourrez y ranger tondeuse, matériel de bricolage, vélos, barbecue, outils de jardinage, salon de jardin. Lisez la suite de cet article pour savoir ce en quoi un abri de jardin vous sera utile ainsi que toutes les précautions et démarches administratives nécessaires pour réaliser la pose de cet abri.

Qu’est-ce que l’abri de jardin concrètement ?

L’abri de jardin est une bonne alternative qui présente de nombreux avantages très pratiques, économiques et esthétiques et qui offre plusieurs possibilités en fonction de vos besoins. N’hésitez pas à faire un tour sur Le Jardin de Catherine pour profiter d’offres intéressantes en matière d’abri de jardin.

Plus concrètement un abri de jardin représente :

  • Un nouvel espace de vie à l’extérieur : un abri de jardin est une extension de votre maison, quel que soit son matériau de construction. Certaines personnes en font carrément un espace de détente pour mieux se retrouver en pleine nature.
  • Un espace de travail au besoin : un abri de jardin peut devenir un bureau pour vous si vous l’aménagez avec le mobilier adéquat avec une petite touche de déco.
  • Une cabane pour les enfants : que l’abri de jardin soit en bois kit ou autre, il est possible d’en faire un espace de loisirs aux enfants. Ils pourront ainsi y jouer en toute tranquillité sans gêner les grandes personnes dans la maison.
  • Un espace de rangement : un abri de jardin sera idéal pour entreposer le matériel de jardinage à proximité d’un petit chalet. Il suffira de faire le choix d’une grande taille en fonction du matériel que vous souhaitez y ranger.
  • Un atelier pour bricoler : quoi de mieux qu’un abri de jardin transformé en atelier pour entreposer vos divers outils de bricolage tels que les perceuses, établis et autres outils qui côtoient difficilement les meubles du salon ?
  • Une serre : l’abri de jardin n’a pas fini de révéler ses faces. Ceux qui ont la main verte peuvent s’en servir comme serre et ainsi cultiver toutes sortes de plantes.

Tout cela est bien et beau, mais avant d’entreprendre la pose de cet abri, il y a des démarches administratives à observer tout comme pour la construction d’un garage ou d’une extension.

Les règles d’urbanisme

Avant toute chose, vous devez chercher à savoir si vous êtes en droit ou non d’installer un abri de jardin dans votre maison. Pour cela, vous pouvez consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune. Ce document a pour but de réglementer la construction au sein de votre commune et est disponible auprès de votre mairie. Il donne entre autres le Coefficient d’Occupation des Sols (COS) applicable à votre parcelle. En effet, la superficie de l’abri de jardin est prise en compte dans la surface de plancher autorisée sur votre propriété du moment où l’abri de jardin est fermé par 4 murs et couvert par un toit.

Notez que vous ne pouvez en aucun cas dépasser la surface de plancher maximale autorisée sur votre terrain. Ainsi, si le PLU vous autorise à construire sur une surface de plancher de 120 m2 et que votre maison fait 90 m2, vous disposez donc de 30 m2 pour installer votre abri de jardin (6 m sur 5 m par exemple).

La déclaration de travaux et le permis de construire

Les règlementations varient et selon votre région, il se peut que vous soyez soumis à des contraintes de hauteur, surface ou emplacement. Consultez le Code de l’urbanisme pour en savoir plus sur les conditions générales portant sur la construction d’un abri de jardin.

Quelques normes

Pour les abris dont la hauteur est inférieure ou égale à 12 mètres

  • En dessous de 5 m2 au sol, aucune déclaration n’est nécessaire.
  • De 5 à 20 m2 au sol, une déclaration préalable doit être faite en mairie.
  • Au-delà de 20 m2, une demande de permis de construire doit être effectuée.

Pour les abris dont la hauteur est supérieure à 12 mètres

Ce cas est plutôt rare, mais au cas échéant, un permis de construire est indispensable, sauf si l’emprise au sol est inférieure à 5 m2, auquel cas une déclaration préalable de travaux suffit.

Pour les abris dont la superficie est inférieure ou égale à 20 m2

L’installation est soumise à une simple déclaration de travaux. Cette limite est fixée à 40 m2 si votre propriété se trouve dans une zone urbaine régie par un plan local d’urbanisme.

Démarches à observer

Pour déclarer vos travaux, vous devrez :

  • Remplir le formulaire Cerfa n° 13703 disponible auprès de votre mairie puis réunir les pièces mentionnées sur la notice de déclaration.
  • Renvoyer votre dossier à la mairie en deux exemplaires et par lettre recommandée avec avis de réception.
  • Vous recevrez ensuite un récépissé mentionnant le numéro d’enregistrement de votre déclaration et la date à partir de laquelle vous pourrez commencer les travaux. La mairie dispose ainsi d’un mois à partir de la date de dépôt pour répondre à votre demande.

Pour le permis de construire, vous devrez :

  • Remplir le formulaire Cerfa n° 13706 disponible auprès de votre mairie puis réunir les autres documents demandés ;
  • Renvoyer votre dossier à la mairie en quatre exemplaires et par lettre recommandée avec avis de réception ;
  • Le délai d’instruction est de 2 mois.

Outre les précautions et démarches administratives, il y a bien d’autres aspects que vous devez prendre en compte pour non seulement réussir la pose de votre abri de jardin, mais aussi le garder le plus longtemps possible.

La préparation du sol

Pour les abris en bois surtout, il est conseillé de laisser quelques centimètres entre le niveau du sol et la base de l’abri afin de laisser passer l’air et éviter tout risque d’humidité excessive.

Pour les abris de petite taille, un nivellement du sol est nécessaire. Voici comment procéder :

  • Retirez toutes les pierres et arrachez toutes les plantes du sol ;
  • Ratissez la surface du sol ;
  • Aplanissez la zone à l’aide d’un objet long et plat ;
  • Disposez un film imputrescible afin de vous protéger des remontées d’humidité.

Pour les abris de grande taille, il est fortement recommandé de les monter sur un support stable tel qu’une dalle de béton et dépassant de plusieurs centimètres leurs parois.

Pour faire une dalle de béton, vous pouvez procéder comme suit :

  • Délimitez la surface de votre dalle en plaçant des piquets
  • Creusez le sol jusqu’à une profondeur de 20 cm
  • Disposez des pierres dans l’espace creusé sur une surface de 10 à 15 cm. Des gravillons et du sable vous permettront de combler l’espace restant en tâchant de faire une surface bien plane.
  • Mouillez le tout
  • Calez ensuite les planches de coffrage à l’intérieur de la surface creusée. Le haut de la planche doit être à la hauteur de la future dalle, soit d’une hauteur de 10 cm.
  • Prévoyez une légère pente (1 cm de pente pour 1 mètre de dalle) pour l’écoulement des eaux
  • Posez le treillis soudé dans l’espace de coffrage défini
  • Préparez ensuite votre béton.

L’entretien de l’abri

Vous devez déjà bien vous en douter !

L’entretien d’un abri de jardin varie en fonction des matériaux qui le constituent.

Pour les abris en bois

Vous pouvez passer une couche de lasure à l’extérieur périodiquement. Vous pouvez évidemment personnaliser votre abri en le lasurant ou en le peignant (les recommandations à propos de laque et de vernis sont à la charge des fabricants). Il est quand même recommandé de lasurer avant le montage pour couvrir toute la surface du bois.

Pensez à poncer l’abri avant application de tout nouveau produit si vous souhaitez recommencer l’opération ultérieurement. Notez aussi que le bois « bouge » gonfle en temps humide et se rétracte en temps de sécheresse. Mais pas de panique, votre abri en bois est généralement conçu en prenant compte de ce « mouvement » du bois.

Pour les abris en résine

Les abris en résine ne nécessitent qu’un jet d’eau régulier. N’utilisez pas de brosse dure ou de produits d’entretien corrosifs, cela pourrait altérer la qualité du produit.

Un abri en métal

Pour conserver leur esthétique, les abris en métal nécessitent un lavage et un passage de polish à l’extérieur. Si vous notez une éraflure sur la paroi, nettoyez-la à l’aide d’une brosse en fer, et lavez-la avant de la peindre.

Autres parties à entretenir

Les vitres synthétiques peuvent être nettoyées au savon, et en aucun cas avec un produit abrasif. Lubrifiez périodiquement les charnières et serrures, et vérifiez le bon serrage des vis ou écrous. Avec un balai, débarrassez périodiquement votre toiture des feuilles qui pourraient entraîner une surcharge. Les toits bitumés ne nécessitent pas plus qu’un nettoyage par an.

Vous connaissez à présent tout ce qu’il y a savoir avant de poser votre prochain abri de jardin. Mettez-vous-y donc dès maintenant et profitez pleinement de votre œuvre !

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici