Entretien de la pelouse : Comment effectuer la tonte selon les saisons ?

0
464

La tonte de la pelouse est une opération marquante dans l’entretien du gazon. Cela permet entre autres de renouveler la beauté de la pelouse. En effet, tondre sa pelouse permet de supprimer les mauvaises herbes, s’il est pratiqué régulièrement. C’est donc essentiel pour l’entretien du jardin. Par la même occasion, tondre la pelouse permet de dynamiser la repousse. Cela aura comme effet d’améliorer l’allure du gazon en le rendant plus compact et plus vert.

Pourquoi tondre la pelouse ?

Il est essentiel de tondre la pelouse afin de limiter la pousse en hauteur du gazon. Il est également nécessaire d’éviter la montée en graine. Lorsque cette montée est limitée, la graminée concentre son énergie sur la production de tailles. Ainsi, un tapis végétal plus dense est alors obtenu. Et là, on obtient du gazon, et une pelouse est créée. Celle-ci est à entretenir, d’où la tonte en fonction des saisons

Si par contre, la tonte n’est pas effectuée, les graminées vont être parsemées. Ainsi, le nombre de tailles va être limité, et les plans ne se rejoignent plus. Comme résultat, la pelouse va gagner en hauteur pour finir par monter en graines. Celles-ci finiront par redensifier la surface. Au cas où elles germent, on obtiendra une pelouse à l’état naturel. Seulement, l’effet gazon ne sera pas obtenu. C’est donc la raison principale pour tondre sa pelouse. Le comble est que la montée en graines ne pourra jamais occuper toute la surface disponible. Les mauvaises herbes finiront par prendre cette place disponible non couverte par le gazon. Et à la fin, elles vont envahir complètement le terrain.

Entretenir sa pelouse à travers la tonte donne les résultats suivants pour le propriétaire :

  • le gazon sera plus compact et vert ;
  • la mousse et les mauvaises herbes sont éliminées ;
  • le gazon jouit de ses effets bénéfiques en contribuant à filtrer les polluants qui passent dans le sol ;
  • la tonte permet de faire baisser la température ambiante autour de la maison durant les périodes de fortes chaleurs.

Il est conseillé de tondre sa pelouse d’une manière régulière afin d’éviter les risques de bourrages. Il est également indiqué de tondre un tiers de la hauteur du gazon afin de ne pas le fragiliser. Plus on fait la tonte régulièrement, plus le gazon obtenu est beau.

La période idéale pour tondre la pelouse ?

Il faut effectuer la tonte en fonction des saisons. Selon celles-ci, il faudra considérer la hauteur de la coupe et la fréquence. Ainsi, au printemps, il est préférable de tondre très régulièrement afin d’atteindre une hauteur de coupe de 7 cm une fois par semaine. Pour l’été, il faut surtout éviter que l’herbe ne jaunisse et sèche à cause des fortes chaleurs. Il s’avère donc impératif de tondre régulièrement toutes les deux semaines environ. Ici, il est possible de garder une hauteur de coupe allant de 7 à 10 cm. À l’approche de l’hiver, il est conseillé de tondre plus ras jusqu’à 3 cm de coupe. Cela permettra de ramasser les feuilles automnales déchues. Ainsi, le terrain pourra respirer plus facilement.

Entre les tontes, des activités pour entretenir sa pelouse doivent être effectuées. Par exemple, pour l’hiver, il faut combattre les mousses, les mauvaises herbes. Il faut également fertiliser le gazon. Pour cela, il vaut mieux répandre un produit complet engrais-désherbant-anti mousse. L’entretien au printemps est un peu spécial. En mars, la pelouse commence à sortir de son repos hivernal. Il faut donc enlever la mousse grillée. Afin de pouvoir régénérer un gazon ancien, il faut passer un aérateur et un sacrificateur. Il est aussi possible de passer un rouleau afin de favoriser le tallage des jeunes pousses. C’est ici qu’il faut commencer les premières tontes. En avril, il faut désherber la pelouse 2 jours après les tontes avec un herbicide gazon. Chaque semaine, il faut tondre sa pelouse. Pour le mois de mai, il faut arroser abondamment, si possible au petit matin. Au cas où il faut chaud, un arrosage quotidien est nécessaire. Quant aux tontes, il faut les continuer régulièrement. Finalement, pour l’été, il faut réduire la fréquence des tontes.

Conseils pour bien tondre la pelouse 

Tondre la pelouse ne se fait pas au hasard au risque de détruire celle-ci. Il est indiqué de suivre un schéma ou de planifier soi-même son plan de coupe. D’abord, avant de commencer à tondre, il faut s’assurer que rien ne va gêner sur la pelouse afin de gagner du temps. Il peut s’agir de chaises, parasols, tables. Il faut ensuite que les conditions climatiques soient optimales. Ainsi, l’herbe doit être dans un état de prédécoupe idéal, pas trop sec ou trop humide. Cela permet d’éviter d’arracher de l’herbe et de bourrer le bac de ramassage.

Puis, il faut commencer par les limites ou les bords afin de bien délimiter la surface à tondre. Il est aussi nécessaire de débuter par le contour des arbres et des massifs. Pour la tonte, des aller-retour parallèles avec la tondeuse sont à effectuer le long du terrain. Après le premier aller-retour, la tonte est à recommencer, mais en décalant légèrement sur la prochaine bande. Pour les terrains en pente, c’est l’inclinaison qui va déterminer le sens de la coupe. La tonte de haut en bas est conseillée si le terrain est dans une forte pente. C’est juste pour éviter que la tondeuse ne se renverse. Une fois la tonte réalisée, il ne reste plus qu’à améliorer les bordures. Pour cela, il faut utiliser un coupe-bordures.

Pour une tonte parfaite de la pelouse, il faut savoir adapter la hauteur de la tonte à la parcelle de terrain par la tonte différenciée. Ainsi, il est tout à fait possible de délimiter un chemin qui sera tondu chaque semaine. Il sera très court, d’environ 5 cm. Il sera entouré d’une zone récréative pouvant être destinée aux enfants. L’herbe à tondre sera plus haute, mais souvent inférieure à 7 cm. Les tontes peuvent donc s’espacer et avoir lieu toutes les 2 à 3 semaines. Cela favorisera le développement de la biodiversité tout en économisant de l’énergie. Pour terminer, il est possible de s’offrir avec la tonte différenciée la création de pelouses originales. Il suffit de jouer avec des motifs graphiques ou de modifier les chemins de circulation d’une année sur l’autre.

Les outils de base pour tondre la pelouse  

La tonte de la pelouse nécessite quelques outils de jardinage indispensables. D’autres outils, par contre, sont moins utiles quoiqu’ils facilitent la vie. Lors de l’achat, il faut choisir des équipements de qualité pour leur durabilité. D’abord, il faut commencer par la tondeuse à gazon. Il en existe plusieurs types. 

Le choix est assez large, et c’est à vous de décider entre les tondeuses manuelles et les tondeuses hélicoïdales. Trouvez l’appareil qui vous correspond sur le site https://www.mr-bricolage.fr/jardin/entretenir-le-jardin/tondre-et-couper/tondeuses/tondeuses-sur-batterie.html. Les cisailles à gazon sont aussi proposées, car elles sont plus faciles à utiliser que les modèles standards avec leurs longues manches. Le dresse-bordures en demi-lune peut être remplacé par une bêche tranchante à lame plate. Les deux outils qui suivent sont nécessaires pour finir de tondre la pelouse. Le balai à gazon est indispensable pour éliminer le chaume et ramasser les feuilles mortes et autres débris avec un minimum d’efforts. Enfin, le matériel d’arrosage n’est pas à oublier. Vous avez le choix entre un tuyau muni d’un diffuseur ou d’un système d’arrosage pour pelouse.

En plus de ces outils, quelques matériels sont utiles pour bien entretenir sa pelouse. Le coupe-bordures est très pratique, surtout pour la tonte des zones d’accès difficiles. Il s’agit notamment des pieds des arbres, de la base des murs ou palissades. Le sacrificateur quant à lui sert surtout à éliminer le chaume. Seulement, son utilisation est plutôt rare. Enfin, il y a le diffuseur d’engrais ou l’épandeur d’engrais qui ne sert aussi qu’occasionnellement. Il vaut mieux appliquer un engrais liquide sur une grande pelouse.

Quelle tondeuse à gazon utiliser pour tondre la pelouse ? 

Une tondeuse à gazon peut être manuelle, électrique ou thermique. Pour une superficie allant jusqu’à 100 m² de pelouse, l’emploi d’une tondeuse manuelle est largement suffisant. C’est indiqué pour la résidence principale. Par contre, pour une résidence secondaire, les lames hélicoïdales de la manuelle seront inefficaces. En effet, l’herbe haute aura prospéré en votre absence.

Les tondeuses électriques sont mieux adaptées aux surfaces intermédiaires, allant de 200 à 750 m². Elles sont moins bruyantes et démarrent instantanément. Il est dit qu’elles sont plus fiables sur le plan mécanique. Elles sont moins chères et ne consomment pas beaucoup d’énergie. Seulement, il y a la présence d’un fil à la patte qui risque de gêner sur les terrains arborés ou parsemés d’obstacles. Pour les grandes surfaces au-delà de 1 000 m² de terrain, il faut préférer sans hésiter une tondeuse thermique. Et à partir de 3 000 m², il faut acheter une tondeuse autoportée.

Presque la plupart des tondeuses thermiques sont autotractées. C’est le type de tondeuses très utile sur les terrains en pente. Pour un terrain plat, elles ne servent pas à grand-chose, sauf si la tondeuse est exceptionnellement lourde. Pour les tondeuses sur coussin d’air, elles sont dépourvues de roues. Ainsi, elles planent au-dessus du sol par un effet de souffle. Elles sont en général légères et maniables. Enfin, les robots tondeurs sont faits pour travailler pour vous, même en votre absence. Tout sera fait jusqu’au ramassage de l’herbe et des déchets, lesquels se compostent sur place. Toutefois, l’installation peut-être fastidieuse, et le prix assez dissuasif.

La tonte de la pelouse dans la pratique

Pour la tonte en fonction des saisons, et pour la tonte de la pelouse en général, il faut respecter absolument une règle fondamentale. Ainsi, il ne faut pas tondre plus d’un tiers de la hauteur du gazon. Dans le cas d’une pelouse assez haute, il faut y aller par étape pour avoir un gazon court. Sinon, on risque d’abimer les graminées qui ne pourront se remettre d’une tonte. Au cas où le besoin se fait sentir de maintenir son gazon à 4 cm, il faudra le couper dès qu’il atteint environ 6 cm. Pour une pelouse plus haute jusqu’à 7 cm, il est possible de tondre la pelouse à 10 cm.

Il est possible de faire varier la hauteur de coupe au fil des saisons. Le principe de base est de laisser le gazon un peu plus haut en été qu’en printemps.

Cela a pour but de mieux protéger la base du gazon des rayons de soleil.

Pour le réglage de la hauteur de coupe, les tondeuses sont déjà équipées d’un système adapté.

Astuces pour une meilleure tonte de la pelouse

Pour tondre sa pelouse, il faut se mettre à l’aise et profiter au maximum de l’ambiance de son jardin. Toutefois, il ne faut pas oublier de veiller à sa sécurité. La tonte, après la pluie sur un sol humide, est vivement déconseillée. Il en est de même pour une période de sécheresse. Afin d’obtenir un meilleur rendu esthétique de la tonte, il est préférable de tondre dans le sens de la longueur. Il est apparu que les bandes plus longues donnent un effet de profondeur tout en ajoutant de l’harmonie. Les bandes en largeur peuvent être perçues différemment par le regard en donnant une idée de rapetissement du jardin.

Il est grandement recommandé de ramasser l’herbe découpée par la tonte. Sinon, des maladies risquent de se développer sur la pelouse. Si auparavant, le jardin n’a pas reçu un traitement chimique, l’herbe peut être compostée ou être utilisée pour le paillage dans le potager. Un cas unique autorise à laisser l’herbe sur le gazon. C’est le « mulching » qui consiste à nourrir le gazon avec les découpes. Certaines tondeuses sont dotées d’un tel procédé.

Entretenir sa pelouse au mieux dépend aussi de la forme de celle-ci. Ainsi, pour tondre une pelouse de forme régulière, il faut commencer par le long des bords afin de pouvoir faire pivoter rapidement et plus facilement la tondeuse. Dans le cas d’une pelouse de forme irrégulière, il faut tondre tout autour de la pelouse. Ensuite, il suffit de progresser en allant et en venant en lignes droites. Pour les pelouses rondes ou ovales, il est possible d’obtenir un effet différent en progressant en spirale depuis le périmètre vers le centre. Seulement, la méthode demande une certaine pratique afin d’obtenir de bons résultats.

Faire appel à un professionnel ?

La décision de faire appel à un professionnel du jardinage est conseillée pour tondre et entretenir sa pelouse. Il se peut aussi qu’on fasse appel à un artisan paysagiste. L’appel à ces professionnels est dicté par le souci d’avoir une pelouse entretenue selon les normes.

L’appel à un professionnel peut se faire selon la tonte en fonction des saisons. Ainsi, ce dernier peut dans une certaine mesure proposer un contrat d’entretien. Dans ce cas, le tarif pourrait être avantageux tout en permettant de tondre sa pelouse pendant au moins une saison. Dans la pratique, le contrat d’entretien comprend la location du matériel, la rémunération de la prestation et les frais de déplacement du travailleur. La manière la plus simple de faire le contact est l’Internet. Il y a aussi les ouï-dire avec les voisins ou à l’épicerie.

Les travaux de tonte d’une pelouse sont inclus dans les travaux d’entretien du jardin. À cet effet, ils ne nécessitent pas une qualification spécifique. Ils peuvent donc bénéficier d’une réduction d’impôts. Celle-ci atteint la hauteur de 50 % du montant total déboursé tout au long de l’année. Pour bénéficier d’une tonte en fonction des saisons et entretenir sa pelouse, il suffit de faire appel à un jardinier appartenant à une société de service agréée CESU. Il est également possible d’embaucher un jardinier indépendant et de le rémunérer par la CESU.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici