Comment affûter une tronçonneuse avec une lime ?

0
77

Il est difficile, voire impossible de bien travailler avec une tronçonneuse émoussée. De plus, dans un tel état, la machine représente un risque d’accident. Par conséquent, il s’avère indispensable de l’affûter avant de poursuivre son opération. À défaut de se tourner vers un professionnel en la matière, l’affûtage s’apprend. Voici comment affûter une tronçonneuse avec une lime.
affuter une tronconneuse avec une lime

L’étape de préparation : Stabiliser la tronçonneuse

Lors de la préparation deux étapes sont importantes:

  • la stabilisation de la machine
  • tendre la chaîne de l’appareil

Avant d’affûter une tronçonneuse, déjà faut-il trouver le moyen de stabiliser la machine pour l’empêcher de bouger pendant l’opération. Une pince de table semble parfaite pour cet usage. Il est aussi possible de la remplacer par un étau. 

L’étape suivante consistera à tendre la chaîne de l’engin en tournant la vis de réglage de tension jusqu’à obtenir le résultat recherché. Il paraît adéquat de nettoyer la chaîne afin de la débarrasser des résidus d’huile ou de résine. Découvrez encore plus d’astuce sur le site : https://www.avis-tronconneuse.com/

Trouver le bon angle d’affûtage

L’angle d’affûtage idéal d’une tronçonneuse est de l’ordre de 30 degrés. Il se détermine à l’aide de marquages spécifiques, réalisables grâce à des outils comme une plaque d’affûtage. Avec de telles machines à la disposition de l’utilisateur, il peut personnellement se charger d’affûter sa tronçonneuse.

Le limage 

Le limage d’une tronçonneuse s’effectue à deux mains. Celles-ci permettent de tenir chacune des extrémités de la machine. L’une retient la poignée de la lime pendant que l’autre garde la guide. 

En réalité, l’affûtage consiste à lisser le tranchant de chaque gouge en glissant, à plusieurs reprises, la lime vers l’avant. La même opération se répète jusqu’à l’atteinte du résultat escompté. Après le limage d’une gouge, il faut faire coulisser la chaîne pour passer à la suivante. 

La tronçonneuse possède deux rangées de gouges. Après avoir affûté les dents d’une rangée, il faut retourner la machine de sorte à rendre accessibles les gouges de la seconde. Ensuite, il suffit de reprendre la même opération. Par ailleurs, il convient de marquer la première dent affûtée sur chaque rangée avant de poursuivre. Pour affûter une tronçonneuse, une lime de forme ronde paraît idéale.

Vérifier la profondeur de coupe

La profondeur de coupe se vérifie à l’aide d’un équipement spécifique. Il s’agit d’une jauge de profondeur. Le mode d’emploi consiste à le fixer sur la limite à ne pas dépasser. En effet, l’excès de la hauteur d’affûtage risque d’entraîner une mauvaise profondeur de coupe. Cela aura pour conséquence des rebonds, du fait d’un éventuel endommagement de la chaîne, rendant ainsi la tronçonneuse inutilisable. Le dépassement de la limite d’affûtage peut aussi mettre en péril la sécurité de l’utilisateur.

À quelle fréquence affûter une tronçonneuse ?

Il est impossible de définir avec précision la fréquence d’affûtage d’une tronçonneuse. Par contre, il existe des facteurs dont l’observance traduit la nécessité d’affûter sa machine.

Le plus flagrant, c’est la difficulté de la chaîne à s’enfoncer dans le bois. Dès lors, il semble clair que celle-ci est émoussée. Parfois, il arrive que la capacité de sciure de la tronçonneuse baisse considérablement. Par conséquent, elle ne parvient qu’à réaliser de fines coupes et se révèle inefficace face aux bois volumineux. 

Lorsque la chaîne s’émousse, la qualité des tranchées baisse. Parfois, il arrive à la tronçonneuse d’émettre de la fumée.