Quelles étapes pour réussir une construction immobilière ?

0
171

Pour avoir une habitation ou un local, il est possible de procéder à l’achat d’un appartement, d’un immeuble ou d’une maison toute faite. Mais, une autre option consiste à construire soi-même son bâtiment. Cette dernière est bien appréciée par de nombreuses personnes notamment parce qu’elle offre un véritable contrôle. En effet, avec ce choix, vous décidez et vous assistez à chaque étape de la réalisation immobilière.

Cette alternative de construction complète présente ainsi de réels atouts. Entre autres, elle est bien adaptée à des besoins spécifiques. Découvrez les différentes étapes pour réussir une construction immobilière.

Les préalables pour réussir sa construction

Dans tous les projets, il est d’une grande utilité de suivre des étapes préalables. Ces choses à faire en amont offrent un meilleur contexte de travail et favorisent la réussite dudit projet. Pour un projet de construction immobilière, le travail en amont est assez colossal. Dans un premier temps, il est essentiel de faire le point de vos ressources financières. À défaut, vous devriez avoir une idée claire de la manière dont vous voulez financer la construction. En effet, il faut le reconnaître, une construction immobilière nécessite généralement un grand investissement.

Prenez donc les dispositions idoines pour éviter des interruptions dans le processus de réalisation des travaux. Ensuite, il est essentiel de choisir la région (commune, ville, etc.) où vous allez construire. Ce choix devra être minutieux. Il pourra se baser sur des éléments comme la proximité à votre lieu de travail ou encore le niveau de vie moyen dans la région. En effet, vous devriez acquérir un terrain si vous n’en avez pas encore. Par la suite, il faut passer au choix du constructeur.

Votre projet de construction a besoin d’être conduit par un véritable professionnel offrant des garanties. Entre autres, vous pouvez comparer le prix des artisans pour faire une bonne affaire. Vous aurez besoin d’une entreprise spécialisée dans la construction pour piloter votre projet selon vos directives. Elle aura dans les préalables la charge de proposer un plan pour la construction. Le plan sera alors idéalement conçu selon vos attentes et vos indications.

Quelles sont les démarches administratives ?

Les démarches administratives sont également d’une importance capitale pour mener un projet de construction. En effet, chaque nouvelle habitation doit entrer dans le plan d’urbanisation de sa région. Par ailleurs, il est par exemple proscrit d’implanter une industrie qui accroit la pollution dans une zone résidentielle. Avant de démarrer vos travaux, vous devez déposer auprès de la mairie une demande de permis de construire. Vos travaux ne pourront démarrer que lorsque votre demande est acceptée.

La dernière étape préalable au démarrage du chantier est relative à l’élaboration du calendrier de construction. À ce niveau, il est nécessaire de prévoir le temps nécessaire pour la réalisation de chaque étape de la construction. En effet, même avec des deadlines rapprochés, il faut toujours y aller méthodiquement. Le calendrier varie bien selon le type de construction. Pour une habitation modeste, les travaux prendront en moyenne 15 mois avec le temps d’obtention du permis.

Le déroulement des travaux

Lorsque toutes les démarches préliminaires sont effectuées, vous pouvez officiellement lancer votre chantier. L’achat des matériaux tient ici la première place des actions à mener. Sur la base du plan retenu pour la construction, votre constructeur professionnel devra également proposer les matériaux appropriés. Mettez l’accent sur la qualité de vos matériaux, car la solidité d’une construction en dépend en grande partie.

Les grandes et les petites œuvres s’imbriquent dans le processus de réalisation de la construction. Au nombre de ces principales œuvres, l’on note :

  • Le piquetage : souvent réalisé par un géomètre, il a pour but de circonscrire sur le terrain l’emplacement exact de votre futur bâtiment et des différentes canalisations ;
  • Le terrassement : il a pour but de préparer, de rendre le terrain plat en déplaçant sable, roche ou toute autre chose qui rendait le terrain accidenté ;
  • La fondation : réalisée par un maçon avec du béton armé, elle garantit la solidité et la stabilité du bâtiment. Sa profondeur et le diamètre de fer utilisé dépendent de la construction envisagée (poids du bâtiment) ;
  • L’assainissement : il permet l’évacuation des eaux usées. Selon la position de votre terrain, le réseau d’assainissement peut se raccorder aux égouts ou aux fausses sceptiques ;
  • Le soubassement et le dallage : ils consistent d’une part à poser des fondations de la partie inférieure des murs et d’autre part à couler du béton armé sur le plancher ;
  • L’élévation des murs : ils forment le squelette, l’ossature de la maison. Ils peuvent, en fonction de différents paramètres, être faits en brique, parpaing, béton cellulaire ou bois ;
  • La charpente et la couverture : souvent réalisée en pièce de bois ou de métal, la charpente sert de soutien à la couverture qui, elle, assure une étanchéité du toit ;
  • La menuiserie extérieure : elle consiste à la mise en place des portes et fenêtres qui jouent un rôle important dans la luminosité et l’isolation de l’intérieur de la maison.

D’autre part, les autres tâches concernent :

  • L’isolation et le cloisonnement: l’isolation peut être faite de l’intérieur comme de l’extérieur (plus efficace, mais aussi plus onéreuse). Avec le cloisonnement, elle est associée à l’agencement des pièces ;
  • La plomberie et l’électricité: il faudra installer d’une part un réseau de tuyauterie et d’évacuation pour l’approvisionnement de l’eau dans les pièces qui en ont besoin. D’autre part, il faut passer les câbles électriques dans les gaines préalablement installées et mettre en place un compteur ;
  • Le chauffage et la climatisation: selon le climat qui règne dans la région où vous construisez, vous aurez besoin de l’un ou des deux. Optez pour les appareils performants et moins énergivores ;
  • La ventilation: elle est importante pour assurer le renouvellement de l’air ambiant à l’intérieur. Vous avez le choix entre différents VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

La dernière étape des travaux est la finition où il sera question du revêtement du sol et des murs, et de la peinture. Elle concerne également les travaux sur la façade et l’aménagement extérieur (terrasse, jardin, garage, etc.).

Entretenir sa nouvelle construction

Une fois votre construction achevée, vous pouvez l’intégrer puis penser à d’autres éléments comme la décoration notamment. En outre, il faut un entretien rigoureux pour que ce joyau garde toute sa beauté durant de longues années. Ainsi, vous devriez régulièrement faire le ménage. En effet, cette mesure est la plus basique et la mieux accessible pour préserver sa construction. Pensez à l’entretien du carrelage ou encore à l’entretien des sanitaires. D’un autre côté, le système d’aération (ventilation et chauffage) doit être entretenu notamment avec un nettoyage régulier des buses d’extraction.

En outre, vous devriez entretenir aussi bien l’intérieur que l’extérieur du bâtiment. Avec de l’eau claire et un chiffon, lavez vos châssis en PVC une ou deux fois l’an. Aussi, faites l’inspection de votre toiture pour vous assurer qu’elle préserve toujours son étanchéité. Par ailleurs, soyez attentif à bien d’autres éléments de votre construction. Identifiez à temps les pannes et réglez-les au plus vite. Vous en tirez des avantages, notamment sur le coût de la réparation. Pour certaines de ces tâches, vous aurez également besoin de véritables professionnels.

Des astuces pour faire de bonnes économies

Un projet de construction est généralement assez important et onéreux. Profiter de petites astuces vous permet de faire d’importantes économies. Pendant ce processus de construction, vous pouvez par exemple :

  • Éviter de construire sur un terrain en pente ou trop accidenté. Vous vous préservez de dépenser dans des travaux de remblais ou d’aplatissement du terrain ;
  • Préférer les spots LED à l’éclairage à la chandelle ;
  • Acheter vos matériaux de construction en gros, car le prix en gros est plus avantageux que celui en détail ;
  • Préférer des matériaux et machines ne nécessitant pas un coût d’entretien élevé ;
  • Adopter un système de chauffage et de production d’eau chaude simple.

Un projet de construction immobilière doit idéalement suivre des étapes spécifiques pour aboutir à de bons résultats. Elles sont la garantie d’une construction qui respecte les normes requises et dans laquelle vous vous sentez à votre aise.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici