La permaculture : Quels sont les principes et les avantages ?

0
81

La permaculture, encore appelée culture permanente ou agriculture permanente, est l’un des systèmes de culture que de nombreuses personnes adoptent actuellement. C’est un système qui prône la mise en place d’un environnement de culture où toutes les espèces ont un rôle important. Il se caractérise par une grande diversité et il accueille aussi bien les végétaux que les animaux. Mais, ce n’est pas uniquement la diversité des espèces qui caractérise la permaculture. Il faut en effet respecter certains principes pour bénéficier des nombreux avantages qu’offre ce système agricole. Découvrez ici les principes, avantages et conditions de mise en œœuvre d’une permaculture.

Les principes de base d’une permaculture

Pour mener à bien une culture permanente, il est indispensable de respecter un certain nombre de principes. Il s’agit entre autres de :

  • Faire cohabiter plusieurs espèces ;
  • Utiliser des engrais naturels ;
  • Faire de la récupération une habitude ;
  • Laisser la nature faire son œœuvre.

Chacun de ces principes apporte un plus à la permaculture et facilite la durabilité des espèces cultivées.

En raison de ses avantages et de sa facilité de mise en œœuvre, la permaculture attire un grand nombre de personnes en France. C’est le cas par exemple de la Casa Murza, un gîte de France en Corse du Sud. Ce gîte propose à ses hôtes des repas sains cuisinés avec des aliments sains. En effet, La Casa Murza dispose d’une permaculture où elle cultive des légumes et d’autres espèces végétales. Cela lui permet de proposer des menus végétariens à ses hôtes pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Par ailleurs, les hôtes peuvent profiter d’un repas sain dans un cadre agréable où l’air est pur et sent bon.

Faire cohabiter plusieurs espèces

Le fait de mettre plusieurs espèces dans une permaculture laisse à celle-ci plus de chances de durer dans le temps. Il existe un grand nombre d’espèces que l’on peut utiliser dans une permaculture. On peut citer :

  • Les arbres fruitiers ;
  • Les plantes d’ornement ;
  • Les légumes ;
  • Les plantes médicinales ;
  • Les herbes aromatiques ;
  • Les plantes à fleurs.

À ces espèces végétales, il faut ajouter des espèces animales telles que :

  • Les vers de terre ;
  • Les poules ;
  • Les poissons ;
  • Les oiseaux ;
  • Les insectes.

Certaines espèces peuvent être nuisibles aux plantes et généralement, on les combat avec des substances chimiques. Mais, en créant une diversité, ce sont les espèces présentes dans la permaculture qui se chargeront de faire le nettoyage. Les poules pourront par exemple se nourrir des espèces nuisibles aux plantes, mais aussi fertiliser le sol. C’est la raison pour laquelle il faut de la diversité dans une permaculture.

Utiliser des engrais naturels

L’utilisation des engrais naturels est un moyen efficace de conserver toutes les propriétés d’une plante. En effet, les engrais chimiques, bien que très efficaces, appauvrissent le sol et altèrent les propriétés de certaines plantes. Cette attitude n’étant pas respectueuse de l’environnement, la permaculture lutte contre elle. Il faut alors utiliser d’autres éléments pour constituer des engrais naturels pour le sol. Ce sont par exemple :

  • Les feuilles mortes ;
  • Les déchets ménagers ;
  • Le compost.

Ceux-ci contiennent des nutriments que les plantes apprécient particulièrement et qui ne nuisent pas à leur bien-être. L’utilisation d’engrais naturels est donc un des principes phares de la permaculture.

Faire de la récupération

La récupération est le principe de la culture permanente qui favorise l’utilisation d’engrais naturelle. En effet, pour produire du compost naturel par exemple, il faut récupérer :

  • Du sable ;
  • Du terreau ;
  • Des déchets ménagers ;
  • Des feuilles mortes.

Mais, la récupération ne concerne pas uniquement les engrais. Elle concerne aussi l’eau. L’eau de pluie est en effet meilleure pour les plantes. Installer un récupérateur d’eau de pluie peut donc être une bonne idée pour faire de la permaculture. La récupération de cartons permet par exemple de faire un paillage pour maintenir l’hydratation du sol. Cela permet aussi d’attirer les vers qui aiment se nourrir de carton.

Laisser la nature faire son œœuvre

En permaculture, on croit sincèrement que la nature est si bien faite qu’elle n’a besoin d’aucune intervention extérieure pour se développer. Dans une permaculture, il est donc important de laisser de la marge de manœœuvre pour la nature sauvage. En faisant cela, on donne plus de chance aux espèces de se développer et de se défendre face aux agressions. La nature apporte le soleil dont les plantes ont besoin, mais aussi du carbone et de l’azote. La seule intervention indispensable dans une permaculture consiste en :

  • La cueillette ;
  • La récolte ;
  • La culture ;
  • L’arrosage.

Les avantages de la permaculture

La permaculture connaît un grand succès auprès des agricultures et des particuliers, car elle présente de nombreux avantages. En effet, opter pour une culture permanente favorise :

  • Une faible dépense énergétique ;
  • Une agriculture plus durable ;
  • Une agriculture respectueuse de l’environnement ;
  • Une alimentation plus saine ;
  • Une bonne préservation de toutes les espèces.

L’agriculture permanente est un système de culture qui ne nécessite pas de grosses dépenses énergétiques. En utilisant par exemple de l’eau de pluie, on économise l’eau potable et on réduit sa facture au quotidien. Il n’est également pas nécessaire de consacrer de longues heures à élaguer, arracher les mauvaises herbes, tailler, couper, arroser, etc. On économise donc aussi du temps que l’on peut consacrer à une autre tâche ou que l’on peut utiliser pour contempler la nature.

La durabilité offerte par la permaculture est aussi un avantage. Utiliser des engrais naturels garantit la disponibilité de ces derniers pendant longtemps. Cela évite également l’appauvrissement du sol dû à certains pesticides et engrais chimiques. En outre, le fait de ne plus utiliser des techniques extrêmes pour la production agricole préserve la santé et la qualité du sol.
Le respect pour la nature est l’un des points forts de la permaculture. Grâce à ce système agricole, on évite :

  • La destruction du sol ;
  • Le gaspillage alimentaire ;
  • Le gaspillage des ressources telles que l’eau ;
  • La lutte contre certaines espèces indispensables à l’écosystème.

D’autre part, la permaculture permet de conserver les vertus nutritives des fruits et des légumes. Les aliments issus de l’agriculture permanente sont plus sains et favorisent aussi bien la santé du sol que celle des consommateurs.

Conditions de mise en œœuvre d’une permaculture

Adopter la permaculture comme système de production agricole n’est pas une tâche très difficile. Il suffit en effet d’observer quelques règles pour bénéficier des avantages qu’offre ce système. Il faut par exemple :

  • Bien connaître le sol ;
  • Bien connaître le cycle de l’eau et du soleil ;
  • Bien choisir son mode de culture.

Il est important de bien connaître le sol sur lequel on envisage de faire sa culture pour pouvoir l’exploiter au mieux. En ayant une bonne connaissance du sol, il devient plus facile de déterminer le meilleur emplacement pour chaque espèce utilisée. La connaissance du cycle de l’eau et du soleil permet également de bien choisir l’emplacement des plantes. Il est par exemple plus facile de trouver un endroit où l’eau est abondante pour y mettre certaines plantes. Il faut garder à l’esprit qu’il y a des plantes qui ont besoin de beaucoup d’eau et d’autres de beaucoup de soleil. Pour ce qui est du mode de culture, les professionnels recommandent souvent la culture serrée. En mettant les espèces de plantes très près l’une de l’autre, il est plus facile de :

  • Maintenir l’hydratation du sol ;
  • Lutter contre la pousse des mauvaises herbes.

Les interactions entre les espèces deviennent également plus faciles. Toutes ces astuces permettent de créer une permaculture facilement.

Que retenir ? La permaculture est un mode de production agricole qui prône le respect de la nature et de toutes les espèces composant un écosystème. Grâce à ce système, il est possible de mieux manger, de fournir moins d’efforts lors de la production et de faire des économies. C’est un mode de culture qui attire de plus en plus de personnes et qui tend donc à se démocratiser. Il est possible de l’adopter sans assistance ou de faire appel à un professionnel pour bénéficier des avantages qu’elle offre.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici