Comment construire un jardin sur son toit ?

0
568

La problématique que rencontrent la plupart des habitants des grandes villes est le manque accru de place. Le développement des bâtiments a en effet pris le pas sur la nature et sa verdure, faisant des parcs et des arbres des denrées rares pour les citadins. Pour ceux qui sont dans cette situation et qui rêvent de leur coin de verdure à proximité, la solution la plus simple consiste à installer leurs jardins sur leurs toits. Si cette opération offre de multiples avantages aux propriétaires et parfois à leur bâtiment, il est important de suivre les étapes précises pour réussir l’exercice.

Les prérequis

Avant de vous lancer dans l’élaboration de ce projet, il existe plusieurs variables à prendre en compte. Il s’agit notamment de l’analyse du site pour vous assurer de la faisabilité du projet avant de planter vos fleurs ou votre sedum sur les toits.

La capacité portante du toit

Il s’agit d’une des conditions sans lesquelles le projet ne verrait pas le jour. La capacité portante représente la charge que la toiture pourra accepter sans inconvénient. Elle est très importante puisqu’avec la combinaison du poids des cultures, celui de l’équipement et enfin celui des personnes, la charge à porter devient très lourde.

Il est donc recommandé de faire appel à un ingénieur en analyse des structures. Il pourra, selon le type de jardin à mettre en place et sa surface, évaluer les besoins en structure. Il saura donc :
  • Vérifier le type de toiture présent et la charpente utilisée ;
  • Contrôler la structure de la construction pour vérifier si elle est en bois, en béton ou en acier ;
  • Définir si le projet est réalisable ou non ;
  • Vérifier l’impact des obstacles tels que les cheminées ou les prises d’air sur le projet, mais aussi proposer leur déplacement ou leur suppression.

Pour ce faire, le spécialiste fera une étude des plans du bâtiment selon sa condition actuelle et s’appuiera de ces plans pour vérifier la capacité portante du toit. Il pourra ensuite délimiter les zones dans lesquelles le jardin pourra être installé. Au cas contraire, il proposera un renforcement de la charpente.

Les règlements de la commune

Avant d’installer votre jardin, il est important de vérifier les règlementations en vigueur dans votre municipalité. Il existe en effet de nombreuses règles à respecter telles que :
  • Le règlement de construction ;
  • Le règlement de zonage ;
  • Le positionnement des garde-corps, des limites sécuritaires et des accès, etc.

Pour vous éviter d’inutiles déconvenues, il est recommandé de confier ces recherches à des spécialistes tels que l’architecte.

La gestion du soleil et du vent

Pour pouvoir se développer, les plantes ont besoin de la lumière. Il est donc important de faire une analyse de l’ensoleillement de votre toit pour ne pas priver les plantes de leur quantité journalière de lumière. Même si votre toit est en hauteur, vérifiez s’il ne souffrira pas de l’ombre d’un autre immeuble plus haut.

Cet ensoleillement vous permettra aussi de définir la position de vos plantes dans la mesure où certaines ont plus besoin du soleil que d’autres. Votre jardin aura donc des zones situées en plein soleil et d’autres à mi — ombre pour vous permettre de l’aménager selon vos besoins.

Si votre toit est au contraire surexposé, il est aussi possible de réduire la quantité de lumière reçue en mettant en place différentes structures destinées à produire de l’ombre. C’est le cas des ombrières, des treillis, des tonnelles, etc.

La même question se pose avec la gestion du vent qui peut prendre des proportions catastrophiques en hauteur. Des brise-vent avec des murs végétaux, des toiles et d’autres structures ne seront donc pas inutiles pour protéger les plantes des grands vents.

Déterminer le type de jardin à mettre en place

Lorsque les prérequis sont validés, il est temps de passer à la conception de votre jardin. Il faudra à cette étape réfléchir à la destination du jardin et aux raisons pour lesquelles il sera créé. Votre jardin aura donc pour but de :
  • Vous permettre d’avoir à la portée de votre main les légumes que vous affectionnez tant ;
  • Augmenter la valeur du bâtiment en ajoutant des surfaces exploitables, mais aussi en améliorant son efficacité énergétique ;
  • Offrir un coin personnel dans lequel vous pourrez vous réfugier pour vous détendre, mais aussi pour vivre votre amour pour le jardinage.

Après avoir défini l’objectif de votre jardin, vous devez aussi choisir son principe d’aménagement. Il existe deux types principaux. Les premiers sont les toitures vertes qui sont entièrement faites de terre et qui autorisent l’enracinement des végétaux. Ils peuvent être accessibles ou non. Les seconds sont les jardins de culture en contenant qui sont plutôt un choix de culture des plantes dans des bacs.

Le plan d’aménagement du jardin

Pour réussir cette étape, il faudra faire preuve de beaucoup d’imagination, mais aussi de créativité, car il s’agira de définir la forme de votre jardin. Pour y arriver, vous avez deux possibilités.

Par un spécialiste

Dans un premier temps, vous pouvez le confier à un professionnel tel qu’un architecte paysagiste. Il aura pour mission de créer un plan esthétique et fonctionnel en tenant compte de vos désirs, de vos besoins, de votre budget, mais aussi des contraintes du terrain. Il pourra aussi vous conseiller dans le choix des différentes plantes. Il fournira à votre demande les plans d’exécution ainsi que les devis, puis fera sur le chantier des visites pour contrôler l’entrepreneur ayant la charge de la réalisation.

Par vous-même

Si votre désir est d’accomplir cette tâche personnellement, il existe certaines notions fondamentales à intégrer.
  • La préparation du toit : il faudra ici faire un plan du jardin qui sera en adéquation avec celui de la charpente pour permettre une bonne distribution des charges. Les charges lourdes seront donc positionnées sur le parcours des poutres principales. Il est recommandé ici de faire appel à un spécialiste ;
  • Le dessin du jardin : il se fait à partir de plusieurs autres documents dont le plan d’analyse du site, la liste des usages récréatifs et utilitaires, le plan d’aménagement et le plan concept.

 

La construction proprement dite

Sur la base de votre plan d’aménagement, vous commencez par la construction des éléments de structure tels que les bancs, les pergolas, la tonnelle, etc. Mettez aussi en place les dispositifs fonctionnels tels que les barils pour recueillir l’eau de pluie et les composteurs. Des sites à l’image du https://agricultureurbaine-wiki.com/category/jardin/amenager-son-jardin/ vous indiquent comment réaliser aisément ces éléments. Vous pourrez aussi faire appel à votre imagination pour optimiser ces objets à votre convenance. Si vous n’êtes pas tentés par cette phase de construction, il faut savoir que ces objets sont aussi disponibles dans le commerce.

Construisez ensuite les jardinières selon l’espace à occuper, mais aussi selon vos besoins.

Lorsque ces tâches sont accomplies, vous pourrez passer à la disposition des éléments de votre jardin dans l’espace. Pour vous repérer aisément, reproduisez le plan d’aménagement sur le site en vous servant d’un morceau de craie et de ficelles.

Quelques conseils pour aller plus loin

Lorsque vous créez un jardin sur votre toit, il faut savoir que les plants ne pousseront pas tous seuls. Il faudra en effet leur accorder du temps et de l’attention pour transformer votre toit en véritable éden. En plus de leur exposition à la lumière, il est important de donner à vos plantes les nutriments et l’eau à des doses raisonnables. Cette attention permettra à vos fleurs et vos plantes de se développer aisément.

Pour vos légumes et notamment vos salades, il est recommandé de se servir de bacs carrés en bois. Ils vous permettront de choisir des sols différents adaptés à chaque type de plante.

L’objectif d’un jardin sur les toits est d’avoir une production respectueuse de la nature. Pour ce faire, fabriquez vous-même votre compost en récupérant les déchets organiques provenant de votre nourriture. Il vous suffira de les entreposer pour les transformer en terreau et alimenter ainsi vos pieds de laitues.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici