Bricoler son jardin : Top 10 des outils et équipements indispensables !

0
161

Le meilleur moyen d’obtenir la décoration parfaite pour son jardin, c’est de le décorer soi-même. La mise à exécution d’un tel projet oblige à se procurer des outils de jardinage. C’est ainsi qu’en bricoleur amateur ou professionnel, vous devez penser à certains objets précis pour des travaux spécifiques comme la coupe des feuilles, la mise sous terre des plants. Cela va vous permettre d’avoir une bonne récolte. Ainsi, vous pourrez espérer un résultat presque parfait dans la décoration, l’organisation et l’entretien de votre jardin. L’entretien étant une question quotidienne, il convient de ne pas le négliger dans le processus de bricolage dans le jardin. Voici le top 10 des outils ou équipements indispensables pour bricoler votre jardin à votre manière.

La pelle-bêche, la grelinette ou la fourche bêche

Le bricolage dans le jardin ne peut se faire sans certains outils de base. Ils permettent à leur utilisateur de réaliser de grands changements dans le jardin. Lorsqu’on désire changer la structure de son jardin, il faut déplacer les plantes, créer de nouveaux espaces, améliorer la taille des plants. Ce sont des actions presque impossibles sans les outils de cette liste.

En réalité, la pelle-bêche est un outil qui convient pour creuser des trous, les fermer, déplacer des plants, les mettre sous terre et utiliser le terreau. Il est à préciser que le sol doit être un peu mou pour que la pelle y entre. Celle-ci pourrait se détruire facilement ou se tordre si elle est employée sur du sol dur.

C’est dans ces conditions qu’on peut alors recourir à la fourche bêche. Elle sert de bêche dans les zones où le sol est dur. Lorsqu’il n’y a pas de possibilité de remuer le sol avec la pelle durant le bricolage dans le jardin, il est recommandé d’user de la fourche bêche. Selon vos préférences, vous pourrez faire un choix qui répond à vos goûts. L’outil existe en différents modèles dans les magasins ou sur les plateformes comme Bricotou.

La grelinette est l’un des outils de jardinage de premier choix pour la mise en terre de plant, mais également pour l’aération du sol.

C’est une bêche nouvelle génération. Elle a été conçue pour donner moins de fil à retordre au jardinier. Debout, sans trop de mouvement, ce dernier peut l’employer pour réaliser des travaux dans son jardin. Son autre nom est l’aérobêche. Pourvue de deux manches, elle est pratique et facile à manier. C’est l’un des outils de jardinage qui permet de jardiner aisément.

Le râteau

Dans les jardins, il y a des reliefs variés. On retrouve parfois dans une maison plusieurs types de sols. Lorsque vous désirez faire du jardinage, il vous faut mettre à niveau les différents espaces prévus pour la mise sous terre des plants. Pour un potager le nivellement est encore plus obligatoire. C’est à ce titre que l’on recommande d’employer un râteau. D’une bonne qualité, cet outil peut vous servir pour n’importe quel type de sol. Dur avec des bouts crochus et pointus, il s’enfonce facilement dans le sol pour en déterrer les mottes les plus dures.

En réalité, le râteau est l’un des outils de jardinage classique. Il intervient dans l’entretien du jardin. Il permet de remuer le sol. On peut aussi l’utiliser pour balayer les mauvaises herbes et les cailloux qui n’aident pas à la plantation. Un sol dur ou parsemé de mauvaises herbes n’est pas bon pour la culture. Le râteau l’apprête et le rend cultivable. Les emplois du râteau varient compte tenu de leur forme. Il demeure un outil d’accompagnement, que ce soit pour démarrer le jardinage ou pour le parfaire. Dans les deux cas, c’est le travail de mise en valeur de différentes couches du sol qui est prioritaire. 

Le balai à feuilles

Si vous ne voulez pas employer le râteau pour le balayage, il existe un outil spécifique pour ce genre de travaux. Votre jardin ne peut pas rester sale durant vos travaux ou après. Pour avoir employé la tronçonneuse ou la débroussailleuse, il vous faut balayer les feuilles et les bouts de bois au sol. Le balai à feuilles est alors l’outil qu’il vous faut. C’est un instrument qui se révèle performant dans la procédure de mise au propre d’un espace vert. On l’emploie dans les jardins publics et les parcs municipaux pour balayer les feuilles tombées des arbres. En fait, pour bénéficier de l’ombre des arbres, le prix à payer est l’entretien constant et permanent de l’espace. On doit donc passer le balai à tout moment. Pour jardiner aisément, c’est à faire quotidiennement.

Le balai à feuilles est un outil de jardinage en plastique ou en fibres souples. En balayant les feuilles, on crée un espace pour jardiner aisément. Avec ce type d’outils de jardinage, le travail se fait rapidement et le résultat côté décor et apport est ravissant.

Des gants

La protection de sa propre personne durant les travaux de bricolage dans le jardin est une obligation. Que ce soit dans une trousse de secours, dans une boite à outils ou dans un sac de jardinage, il y a toujours des gants. Ce sont des outils de jardinage traditionnels de protection des mains. Dans un contexte de mise en contact avec des microbes et des parasites, il convient de tenir ses mains loin de toute salissure. En fait, ces dernières pourraient durant le travail vous servir à vous gratter le corps. Même dans certains cas, vous pourriez avoir envie de prendre de l’eau. Pour étancher votre soif, vos mains vont servir. Si vous n’employez pas de gants, vous les aurez sales.

Dans la pratique, les gants ont généralement cinq doigts comme les mains. Il en existe par pairs. Avant de faire un travail important, il faut prendre le soin de se couvrir les mains avec. Ainsi, la texture du tissu ou de la matière de fabrication empêcherait les microbes de vous toucher. Des gants durs et longs peuvent même être des moyens pour éviter les coupures. Ces petits accidents arrivent souvent lorsqu’on emploie des outils de jardinage coupants. Donc, les gants, en plus de vous protéger, de vous permettre d’adopter une hygiène de qualité, vous évitent de vous blesser. Les gants sont alors à avoir pour jardiner aisément.  

La cisaille, la scie arboricole, le sécateur

La liste présente convient pour les travaux dans un champ où il y a déjà des plantes et des herbes. Grâce généralement à ces outils, vous allez découper les petites plantes qui poussent au-delà de leur cadre esthétique. C’est un peu comme si vous rasiez les plantes, les herbes de trop. C’est une façon d’entretenir son jardin pour le maintenir toujours beau et toujours propre. Chaque outil a sa spécificité.

  • La cisaille: ce sont de grands ciseaux que l’on emploie dans les jardins de plantes de décoration. Elle permet de découper les débordements pour donner à la plante un aspect particulier. C’est l’outil avec lequel le jardinier professionnel réalise une coupe parfaite. Il peut vous dessiner ou représenter tout autre objet que vous affectionnez particulièrement. Cet outil est en adéquation avec les projets d’un jardinier de changer la forme d’une haie par exemple. Tout le travail se réalise sur la base d’un plan bien défini avec des instructions claires. Il faut le faire régulièrement.
  • La scie arboricole: c’est une petite scie qui permet de découper les petites plantes et les arbustes d’une haie, par exemple. Si dans votre jardin, il y a des arbustes ou de mauvaises herbes très dures, la scie arboricole est l’outil de jardinage approprié. Chaque composante de cet appareil est travaillée en usine pour que l’outil soit résistant. Il est vrai que ce n’est pas une tronçonneuse, mais vous pourrez l’employer pour attaquer de fortes plantes, de dures racines.
  • Le sécateur: il est équipé de deux manches avec des lames ; une lame dans le bon sens et une contre-lame. Il en existe deux grands types : les sécateurs manuels et les sécateurs à assistance. Généralement, le choix du type de sécateur dépend des besoins de votre jardin. Vous pourriez par exemple choisir le sécateur à enclume ou le sécateur à crémaillère. Le premier est à employer pour couper du bois mort. Avec le second, la coupe est bien plus complexe. Le geste se réalise avec un pli de la main et un relâchement dans un mouvement constant et plusieurs fois répété.

Les trois sont conçus pour servir en l’absence de la taille-haie classique. Ils servent dans les maisons à haie avec de hauts arbustes. Ils rendent le jardinage plaisant.

La pioche

Pour un jardinage réussi, il faut creuser des trous pour les plantations, le potager et les autres réalisations. Pour le dragage et l’irrigation des différents couloirs du champ, il faut faire des trous. L’outil le mieux adapté pour cette tâche demeure la pioche. Il s’agit d’un objet doté d’une manche. Au bout se trouve du fer dessiné en longueur avec un bout pointu et un bout plat. Les deux extrémités ont leur utilité.

Pour un emploi conséquent du bout pointu, envisagez l’usage sur des sols rocailleux difficiles à pénétrer. La pioche transperce le sol et vous permet de le défricher plus facilement. L’autre bout s’emploie pour les petits trous espacés. C’est le bout qui sert à réaliser les sillons dans un sol dur ou à créer des couloirs pour la circulation de l’eau de ruissellement.

La tondeuse

Comme son nom l’indique, la tondeuse permet de tondre. Ici, elle est employé pour tondre l’herbe du jardin. Il s’agit de diminuer la taille et l’épaisseur des herbes dans le jardin. Le but est de leur donner une taille uniforme et adaptée au gazon pour la saison. En fait, les herbes poussent toujours plus qu’il ne faut. On n’arrive alors plus à gérer les bestioles et les insectes qui s’y cachent. Alors, à chaque fin de semaine ou fin de mois, on s’occupe de désherber les lieux pour les rendre plus agréables à la vue. Grâce à la tondeuse, jardiner aisément devient une réalité.

La tondeuse électrique est plus conseillée. Elle permet de tailler les herbes sans être amené à dépenser de l’énergie. Un simple bouton de mise en marche, et l’appareil fonctionne au point de vous offrir un décor propre. Il y en a qui sont directement équipés d’un aspirateur. Dans le cas contraire, il faudra, après avoir tondu le gazon par exemple, vous remettre à balayer ou à aspirer. Les tondeuses robotiques sont de nouveaux gadgets très pratiques en cours de vulgarisation. Le prix dépend des besoins du domaine en jardinage et la qualité du gazon.

Une tronçonneuse

Vous désirez changer entièrement le décor de votre jardin. De grands travaux sont alors envisagés. Au cas où vous auriez de grands arbres à couper ou à découper, prenez alors une tronçonneuse. C’est un outil à la fois dangereux et très utile. Une tronçonneuse sert à couper les arbres dans le jardin. On ne remarque plus après son passage un arbre debout. C’est l’outil des bucherons. Ils travaillent constamment avec, pour un résultat satisfaisant. Cela leur permet de subvenir à leurs propres besoins plus facilement tout en veillant sur leur famille. On fait de l‘économie d’énergie et de l’économie de temps.

Cet instrument est dangereux parce qu’un accident est vite arrivé. La tronçonneuse électrique est malheureusement l’outil le plus risqué à employer lorsqu’on fait des travaux au jardin. À n’importe quel moment, cela peut échapper au contrôle de l’utilisateur et créer d’énormes dégâts. C’est à ce titre que l’on conseille que ce ne soit qu’une personne avisée qui l’emploie pour éviter à l’entourage de garder des séquelles durant toute leur vie. En plus, sa rapidité d’action surprenante se retourne la plupart du temps contre l’utilisateur inexpérimenté.

Un arrosoir

Un arrosoir est l’un des instruments de base dans un jardin. Un peu partout dans le jardin se trouvent des plantes, des herbes et des fleurs. Pour que ces végétaux aient de la matière pour leur croissance, il leur faut de l’eau. Ainsi, ils pourront plus aisément accéder au sous-sol pour en tirer leur substance de vie. Cela implique que l’arrosage doit être permanent, surtout en période de sécheresse. Lorsque l’eau vient à manquer, la plante meurt. Les nouvelles plantations sont les plus fragiles puisque n’ayant pas encore de solides bases sous terre.

On doit alors les arroser au jour le jour afin d’en tirer le meilleur. Cela se fait par le biais de l’arrosoir. Il est l’allié du jardinier. Ce dernier fait des tours entre le jardin et la source d’eau plusieurs fois par jour pour approvisionner le sol en humidité. À partir du moment où vous mettez sous terre les nouvelles plantes du décor, il faut les arroser aussitôt, et ce, jusqu’à leur épanouissement complet.

Le seau

Le seau est employé pour trainer tous les commissures, les salissures, les déchets, les engrais d’un endroit à un autre. Il est constamment à disposition dans un vrai jardin. Pour du bricolage dans le jardin, il faut l’avoir à côté. En fait, cet objet permet de jardiner aisément. Lorsque vous tondez par exemple sans un aspirateur, vous pouvez ramasser les feuilles et les mettre dans le seau. À part cela, le seau est l’outil pratique pour apporter de l’eau aux plantes ou à tout le potager. Sans seau, il n’y aurait pas d’eau pour les travaux, d’engrais pour les plantes, de terreau pour les nouvelles pousses.

Le seau employé à bon escient peut remplacer aussi bien l’arrosoir que la brouette. Pour un jardin doté d’un budget limité ou un potager d’amateur, un seau devrait suffire pour arroser les plantes et transporter des produits d’un endroit à un autre. Il vous sert aussi de réservoir. Vous pouvez y faire votre compost sans crainte. Généralement, on conseille le seau fabriqué en fer. Il dure plus longtemps et permet de faire du transport de n’importe quel type de matériau ou de matière. Les bricoleurs amateurs en font usage pour réaliser des travaux dans toute la maison.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici