Taches noires des rosiers : comment les prévenir et les traiter ?

0
254

Avez-vous remarqué que les feuilles de vos rosiers présentent des taches noires ? Si oui, sachez qu’il s’agit en fait d’une maladie courante qui affecte particulièrement ce type de plante. Son principal inconvénient réside notamment dans le fait qu’il perturbe la floraison des plantes qu’il attaque. Dans certains cas, cette maladie entraîne même la chute des feuilles. Si vous souhaitez en venir à bout, alors prenez connaissance des informations ci-dessous. Des conseils et solutions grâce auxquels vous pourrez prévenir son apparition s’y trouvent. Des détails sur les traitements à appliquer pour éliminer le champignon responsable de cette pathologie sont aussi disponibles dans ce billet.

Taches noires du rosier : comment les expliquer ?

Les taches noires généralement connues sous le nom de « marsonia » sont une pathologie fréquente affectant certaines variétés de rosiers. Cette maladie cryptogamique se déclare généralement au mois de mai ou juin, et peut se prolonger jusqu’à la fin de l’été. Le champignon responsable des taches noires s’appelle le « Marsonina rosae », d’où son appellation maladie cryptogamique. Le marsonia se développe par ailleurs dans la journée, surtout lorsqu’il fait beau et durant les nuits encore fraîches, notamment au printemps. Il se multiplie grâce à des spores transportées par le vent ou l’eau. Les pluies favorisent sa dispersion d’une feuille à l’autre ou d’un rosier à l’autre. Par conséquent, cette pathologie est très contagieuse.

Comment reconnaître le marsonia ?

Le marsonia est facile à reconnaître grâce à l’apparition des taches brunes ou noires en forme de cercles parfois convergents. En effet, cet organisme développe un mycélium au niveau des tiges et des feuilles du rosier, ce qui entraine l’apparition des fameuses taches noires. Ces dernières peuvent également être visibles sur les bourgeons ou les rameaux du rosier. Elles se multiplient petit à petit jusqu’à ce que la feuille en question finisse par jaunir et tomber. La plante s’affaiblit peu à peu. En l’absence de traitement, celle-ci peut donc mourir.

Comment traiter la maladie ?

Avant toute chose, vous devez bien distinguer la maladie du marsonia avec l’anthracnose. En effet, c’est une affection dont les symptômes sont plus ou moins identiques, mais ce dernier ne touche pas les rosiers. Pour traiter le marsonia, commencez par ramasser les feuilles mortes qui tombent du rosier. Ôtez ensuite toutes les feuilles jaunes affectées et brûlez-les. Cette opération permet de prévenir les éventuelles récidives.

Par la suite, pulvérisez tous vos rosiers avec une solution fongicide c’est-à-dire un traitement à base de soufre ou de cuivre. Ces produits sont très efficaces pour prévenir l’invasion. Renouvelez ce soin régulièrement en prévoyant deux à trois semaines d’intervalle pour prévenir les risques de récidive de la maladie l’année suivante. Par ailleurs, le purin d’ortie ou de prêle est aussi efficace contre les taches noires. Découvrez d’autres méthodes naturelles sur blog jardin pour supprimer le marsonia des rosiers.

Comment prévenir l’apparition des taches noires sur les rosiers ?

Il existe certaines précautions à prendre pour éviter l’invasion de marsonia dans le jardin. Sachez d’abord que les variétés de roses anciennes sont largement plus résistantes à cette maladie dévastatrice. À l’instar de l’oïdium ou de la rouille, certaines variétés sont plus sensibles que d’autres. Si vous voulez réellement égayer votre jardin avec des roses, privilégiez les variétés comme « Pierre de Ronsard », « Marie Curie », « Rusticana » ou encore « Blush Noisette » et « Jacques Cartier ».

Pour éviter l’apparition des taches noires, ne plantez jamais vos jeunes rosiers dans un sol humide et à un emplacement peu ensoleillé. Les endroits humides facilitent son développement. En outre, il faut que les feuilles soient bien aérées. N’hésitez pas à tailler vos rosiers quand il le faut. Enlevez les rameaux lésés susceptibles d’entrer en contact avec la maladie. Cette opération permet d’éviter la prolifération du marsonia.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici