L’horticulture : tout savoir à son sujet !

0
252
Qu'est-ce que l'horticulture ?

Qu’est-ce que l’horticulture ?

Contrairement à ce que vous pouvez penser, l’horticulture ne concerne pas que les plantes ornementales. Il s’agit plutôt d’une vaste filière qui embrasse plusieurs autres sous-filières. C’est justement ce qui fait que ses métiers sont aussi très diversifiés, et il y a des formations spécifiques pour y accéder. Que retenir de l’horticulture ? Quels sont ses métiers ? Comment y accéder ? Retrouvez ci-dessous la réponse à ces interrogations.

Que faut-il savoir de l’horticulture ?

Selon son étymologie, l’horticulture est la culture des jardins.

Retenez toutefois qu’elle n’inclut ni la culture des céréales, des oléagineux, ni le secteur sylvicole. Ces domaines font plutôt partie de l’agriculture.

Comme l’agriculture, l’horticulture permet aussi de nourrir le monde. Cependant, il y a une grande différence entre les deux filières. L’horticulture parvient par exemple à produire sans recourir aux substances chimiques et assure la santé de plusieurs manières. D’ailleurs, on distingue plusieurs types d’horticulture. Ce sont notamment :

  • L’horticulture ornementale

On divise généralement la filière de cette forme d’horticulture en trois secteurs. Il s’agit de la production, des services et de la commercialisation. En effet, ces trois secteurs réunis font de l’horticulture ornementale une sous-filière incontournable dans la culture des jardins. Que ce soit pour des espaces privés ou publics, cette forme d’horticulture peut fournir des plantes parfaites pour changer le paysage d’un milieu.

En sus de son côté ornemental, ce type d’horticulture offre plusieurs autres bienfaits. Il permet par exemple de réduire la pollution atmosphérique et d’améliorer la qualité de l’oxygène. Par ailleurs, il peut offrir aux personnes déprimées une réduction remarquable du niveau du stress et booster les performances scolaires chez les élèves et les étudiants (aération du cerveau).

  • L’horticulture fruitière

Celle-ci regroupe la production de fruits dans leur ensemble ; que ce soit les fruits à coque (amande, noisette, etc.), les fruits à noyau ou à pépins (papaye, avocat, etc.), les fruits au sens gastronomique (pomme, poire, pêche, etc.).

  • L’horticulture vermiculite

Il s’agit d’une culture essentiellement basée sur un matériau léger, inerte, absorbant et inodore appelé « vermiculite horticole ». Il contribue énormément à l’aération du sol et permet de conserver l’humidité pour une bonne croissance des plantes. Il est obtenu à partir de flocons clairs et chauffés à une forte température (482 ° C) afin de faire évaporer l’eau de la vermiculite assez rapidement.

  • L’horticulture thérapeutique

Elle vise à utiliser les activités horticoles à des fins thérapeutiques. Ces activités concernent tant les jeunes que les personnes du troisième âge, les faibles comme les forts. Il s’agit en effet de s’adonner à une activité horticole modérée et susceptible d’améliorer votre humeur et de réduire votre stress si vous souffrez par exemple de la dépression.

  • L’horticulture légumière

En botanique, le terme « légume » est utilisé pour désigner le fruit des plantes légumineuses. Mais, en horticulture légumière, il est employé pour faire référence aux légumes d’un point de vue culinaire. Il s’agit entre autres des tomates, des laitues, des radis, etc.

 

Quels sont les métiers de l’horticulture ?

Autant les sous-filières de l’horticulture sont variées, autant ses métiers sont nombreux et variés. En effet, il n’est pas donné au commun des mortels de recenser avec précision tous les métiers de la filière horticole. Néanmoins, des métiers les plus connus en horticulture, on distingue la production et la vente.

Il existe une multitude de métiers, moins représentés, qui permettent d’avoir une idée de la structure de cette filière. Vous pouvez donc entrevoir que les débouchées sont nombreuses. D’ailleurs, quel que soit le domaine dans lequel vous vous spécialisez, vous pourrez exercer librement votre métier si les conditions sont remplies.

 

Quelles formations pour devenir horticulteur ?

Dans tous les domaines de la vie, il est important de suivre une formation pour exercer un métier donné. Cet apprentissage vous permet d’acquérir le minimum pour être efficace dans votre secteur.

Généralement, le cursus qui permet de devenir horticulteur s’étend sur trois ans d’étude universitaire.

Vous pouvez par exemple faire un Bac pro horticole en deux ans après votre CAP. Si vous le voulez, vous pouvez opter pour un BTSA en production horticole. Il y a aussi des écoles qui permettent de devenir ingénieur en horticulture et paysage au bout de 5 ans d’étude.

Pour une maitrise beaucoup plus approfondie dans votre domaine, vous ferez mieux de continuer les études pour faire une thèse. Ainsi, vous pouvez vous spécialiser et devenir expert dans la filière horticole que vous aurez choisie. Cette spécialisation vous permet notamment d’accéder à des postes de recherche et développement.

L’horticulture est une filière très vaste qui mérite qu’on en parle. Les informations de cet article peuvent vous permettre de tirer le meilleur de ce secteur.

PARTAGER
Article précédentFaire appel à un paysagiste, une bonne idée ?
Article suivant5 astuces pour rendre son jardin plus beau !
Emmanuel
Ma passion est mon jardin. Je passe des journées voire week-end entier à l'entretenir. J'ai donc décidé de faire le pas en lançant ce blog, afin de partager cette passion et en espérant aider les plus novices à travers mes articles.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici