Création d’une haie naturelle : Top 5 des plantes à privilégier ?

0
63

Pour magnifier un jardin, installer une haie naturelle est une très bonne initiative. Une haie est constituée d’un assemblage savant d’arbustes ou de plantes offrant à votre espace vert, un design particulier. Toutefois, pour ne pas créer une haie naturelle quelconque, vous devez choisir les plantes adaptées pour donner à votre jardin l’aspect que vous souhaitez. Il existe plusieurs types d’arbustes parfaits pour embellir un espace vert en fonction des besoins. Pour créer une haie naturelle parfaite, voici un top 5 sur les plantes à privilégier.

Le forsythia

Le Forsythia est l’une des plantes pour haie à privilégier. Les paysagistes la préfèrent d’ailleurs pour ses fleurs d’un jaune éclatant. Polyvalente et avec une croissance rapide, cette plante s’adapte à toutes les formes de jardin. Vous pouvez donc l’utiliser pour la décoration d’un parc ou pour la décoration extérieure de votre maison. Il en existe plusieurs variétés qui se distinguent par leur feuillage caduc ou semi-persistant. L’espèce Forsythia koreana kumsun est par exemple un choix à faire pour embellir autrement votre espace vert. De plus, la couleur jaune du forsythia s’associe bien avec les espèces comme le Cotinus Rubrifolius, le Corylus ou l’Euonymus.

Par ailleurs, le forsythia s’adapte à toutes les saisons. Il résiste aussi bien au froid qu’à la chaleur. Vous ne risquez donc pas de le voir perdre de sa splendeur dès que la température change. Vous serez d’ailleurs étonné de voir cette plante encore fleurissante au bout de trois ans.

En outre, il faut noter que le forsythia ne nécessite que très peu d’entretien. Il n’est pas conseillé de le tailler au carré avec un taille-haie. Vous risquez de lui faire perdre toute sa splendeur en retirant ses fleurs. Limitez-vous à retirer les vieilles branches qui encombrent, et à maintenir les plus jeunes. Paillez ensuite le pied et ajoutez un peu d’engrais. Le pied du forsythia a tendance à se dégarnir parfois. Dans ce cas, il est préférable de l’accompagner d’une autre espèce d’arbuste pour masquer son pied. Fraîchement planté, un arrosage quotidien n’est pas exigé, car les besoins en eau de cet arbuste sont moyens.

D’un autre côté, le forsythia pousse sur plusieurs types de sols. Vous pouvez le faire pousser sur des sols :

  • Argileux ;
  • Sableux ;
  • Humides ;
  • Caillouteux ;
  • Calcaires.

Vous ne devez cependant pas le planter sur un terrain trop sec. Il se développe sans difficulté à l’ombre, mais fleurit encore mieux au soleil. Une exposition ensoleillée ou à mi-ombre serait alors préférable.

Le laurier rose

Tout comme le forsythia, cette plante résiste bien aux températures excessives et au vent sec.

Vous obtiendrez également une magnifique haie naturelle avec le laurier-rose. Ainsi, contrairement à certains arbustes, son feuillage conserve toute sa fraîcheur toute l’année. Il est par contre conseillé de cultiver le laurier rose en pot dans les régions froides pour une croissance optimale. Vous ne devez donc pas le planter en pleine terre, si la température peut descendre à moins de 5 °C. Cette plante est parfaite pour créer une haie naturelle en terrasse ou dans votre jardin, car elle possède un feuillage persistant et une floraison rose abondante.

Entretenir le laurier rose n’est pas une tâche facile. En effet, il nécessite un apport généreux en eau toutes les semaines. Les jeunes plants par contre se développent mieux grâce à un arrosage quotidien. En région froide, l’entretien des jeunes plants est plus délicat. Pour ce faire, munissez-vous de pots d’une hauteur de 50 cm avec une bonne couche de drainage au fond. Mettez-y de la terre riche en compost et enterrez vos pots dans le sol. Pour réduire l’effet de gel, protéger votre arbuste avec un voile d’hivernage. Certaines branches peuvent parfois geler. Dans ce cas, coupez la plante à ras pour lui permettre de repousser facilement.

Il faut noter qu’il s’agit d’une plante gourmande qui grandit mieux sur un sol fertile et riche en engrais. L’apport en engrais doit donc être fréquent à partir de la période de la floraison. Une fréquence d’une fois par semaine est nécessaire pour assurer une meilleure croissance. En ce qui concerne l’emplacement, le laurier-rose se développe mieux grâce à une exposition en plein soleil ou à mi-ombre. Elle peut cependant, faire l’objet d’une attaque de cochenilles ou de pucerons. Dans ce cas, un traitement régulier avec de la bouillie bordelaise serait adapté. Vous devez toutefois prendre vos précautions en manipulant cette plante, car sa tige est toxique. Il est recommandé de garder éloignés de cet arbuste, vos enfants et vos animaux domestiques.

L’if

Pour la création d’une haie naturelle, vous allez adorer planter l’if. De son nom latin Taxus baccata, cet arbuste remporte un succès franc auprès des paysagistes en raison de sa forme et de sa longévité remarquable. Plus jeune, il se présente sous forme pyramidale. Mais en grandissant, il s’arrondit en prenant une forme de spirale. C’est pour cela qu’il est d’ailleurs préféré pour la création de haies architecturales et des topiaires. Toutefois, il faut noter qu’il s’agit d’une plante facile à discipliner, car elle peut prendre plusieurs formes. Vous pouvez donc vous laisser tenter par des formes fantaisistes comme :

  • Des formes d’animaux ;
  • Des formes géométriques ;
  • Des lignes japonisantes.

Cet arbuste détient tous les atouts pour apporter à un espace vert ou une maison, une touche particulière. Pour cela, vous pouvez sans doute compter sur son feuillage persistant et bien fourni et sa couleur verte. Cultiver l’if ne demande pas trop de moyens et d’exigence. C’est un arbuste solide qui résiste à toutes les saisons. La présence d’autres espèces d’arbustes à proximité ne saurait non plus ralentir sa croissance normale. Pour sa plantation, préférez un sol riche en humus avec une exposition au soleil ou à mi-ombre. L’automne ou le printemps sont les saisons idéales pour le planter.

Il est préférable d’attendre que l’if ait la hauteur souhaitable avant de le tailler. Veillez surtout à ne pas tailler la flèche, de peur de ralentir sa croissance. À l’aide d’une cisaille bien aiguisée, donnez une forme évasée au bas de votre arbuste pour permettre la répartition de la lumière de façon proportionnée. Des cordeaux peuvent également être utiles pour parfaire vos coupes. Vérifiez régulièrement la netteté de l’ensemble en prenant du recul pour admirer.

Par ailleurs, ayez à l’esprit qu’un arrosage trop excessif peut faire jaunir le feuillage de votre arbuste. Une installation dans une terre pas trop compacte couplée d’un arrosage moins fréquent peut faire l’affaire.

Le poncirus

Si vous rêvez d’une haie naturelle défensive, le poncirus est une plante à privilégier.

Elle constitue une réelle défense grâce aux épines de 10 à 15 cm qu’elle possède. Cet arbuste impénétrable est ce qu’il vous faut pour empêcher toute intrusion dans votre propriété. Il vous protège aussi des regards indésirables des curieux grâce à son feuillage. Pour conserver toute votre intimité, votre haie défensive doit avoir au moins une taille de 1,50 m et 80 cm d’épaisseur.

Le poncirus produit également des fruits semblables au citron à la saveur amère et acide. Même s’il remplace l’oranger dans les régions froides, ses fruits ne se dégustent pas. Il est souvent utilisé comme porte-greffe pour les citrus. Le poncirus offre un vrai spectacle décoratif au printemps grâce à la couleur blanche de ses fleurs parfumées et la couleur jaune orangé de ses fruits.

Si le poncirus résiste bien au gel, il l’est moins sur un sol calcaire. Préférez donc une plantation dans une terre ordinaire, riche, acide et bien drainante. Ses besoins en eau sont importants en été et après la plantation. Il faudra alors favoriser un arrosage copieux dans les trois premières semaines de l’été de peur qu’il ne jaunisse. Cela ne l’empêche pas de développer une résistance à la sécheresse, car sa racine s’enfonce assez profondément dans le sol. L’apport en fumier décomposé au printemps et à l’automne est aussi nécessaire pour une bonne croissance.

La viorne lantane

Encore appelée viorne mancienne ou viorne cotonneuse, la viorne lantane est la plante qu’il vous faut pour parfaire la beauté de votre espace vert. Sa hauteur de 4 ou 5 m, sa forme arrondie à la cime et ses fleurs de couleur blanche sont les aspects physiques qui font de cette plante, un arbuste adapté pour créer une jolie haie naturelle. Ses fleurs en forme de cloche sont aussi adaptées pour confectionner un joli bouquet blanc odorant. De plus, ses rameaux à écorce brune sont très utiles en vannerie et les baies qu’elle produit sont comestibles. Cependant, il est préférable de laisser mûrir correctement les fruits de la viorne lantane. Une consommation précoce et en grande quantité peut entraîner des troubles gastriques et autres dysfonctionnements de l’organisme comme :

  • Des vertiges ;
  • Des troubles cardiaques ;
  • Des irritations de la bouche ;
  • Des irritations de l’estomac et des intestins.

Cultiver la viorne lantane ne demande que très peu d’exigence. Sa croissance est meilleure sur des sols humifères frais avec une exposition à mi-ombre. Par ailleurs, l’automne est la saison idéale pour planter cet arbuste. Cette période est favorable pour un bon développement de son système racinaire. Lors de sa plantation, il est conseillé de bien l’arroser et de favoriser un apport régulier en engrais organiques (feuilles mortes, tontes de pelouses, paillage). Ces derniers permettent de conserver l’humidité du sol nécessaire au bon développement de cette plante. Adulte, la viorne lantane résiste bien à la taille qui permet d’ailleurs de lui donner sa jolie forme arrondie. Cependant, un bon savoir-faire est nécessaire pour éviter d’inhiber la fructification de cet arbuste.

En outre, il faut noter que constituer une haie naturelle avec la viorne lantane a des avantages. En effet, elle constitue une protection naturelle pour votre verger contre les oiseaux gourmands. Ainsi, ces derniers privilégieront les fruits de votre arbuste aux fruits de votre verger. Planter cet arbuste à baies en grande quantité dans votre verger sera alors très bénéfique.

En définitive, la création d’une haie naturelle a toujours eu un effet embellissant dans un espace vert. Il existe plusieurs espèces de plantes adaptées pour confectionner une haie naturelle. Toutefois, le forsythia, l’if, la viorne lantane, le poncirus, et le laurier rose sont des exemples de plantes à mettre en tête de liste. Elles vous permettront de parfaire la décoration de vos espaces extérieurs.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici