Comment pratiquer l’agroécologie avec votre jardin ?

0
125

Préserver l’écologie en se nourrissant de façon saine est devenue une préoccupation majeure à nos jours. La réalité est que l’agronomie appelle le plus souvent à l’utilisation de certaines techniques qui nuisent aux sols. Heureusement, l’agroécologie existe pour nous aider à faire converger ces deux exigences.

Seulement, nombreux sont ceux qui pensent que l’agroécologie ne peut se réaliser que sur de grandes terres fertilisées et préparées à cet effet. Vous serez heureux d’apprendre qu’en réalité, vous pouvez la pratiquer même dans votre jardin. Envie d’en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir ici. Focus !

L’agroécologie : qu’est-ce que c’est ?

L’agroécologie désigne un ensemble de techniques visant à assurer deux besoins essentiels de l’homme : se nourrir et préserver son environnement. Grâce à l’agroécologie, vous pourriez cultiver des légumes tels que des asperges, des carottes, des choux, des aubergines, tout en protégeant l’environnement. Vous adorerez ensuite les mettre dans un saladier pour les déguster dans l’assurance de manger sainement. L’agroécologie fait appel à l’agronomie, à l’agriculture, à l’écologie scientifique, à l’économie et même aux sciences sociales. L’intérêt de cette culture se trouve dans le fait qu’elle s’inscrit dans une perspective de développement durable à travers la protection de l’environnement.

L’agroécologie a pour but de restaurer la fertilité des sols et d’assurer ainsi une société humaine durable. C’est pour cette raison que les pratiquants de cette technique priorisent l’utilisation des ressources locales par rapport aux intrants qui détruisent généralement les sols. Vous pourriez également vous servir de la météo pour de meilleures cultures.

Votre sol : le premier élément à considérer

Que cela soit en campagne ou dans votre jardin, l’agroécologie se fait sur un sol aménagé à cet effet. La vérité est que le sol est l’élément principal sur lequel repose votre culture. Il est donc indispensable de l’étudier et de le maîtriser de façon précise.

Etudiez le type de sol que vous avez !

Si vous avez envie de pratiquer l’agroécologie avec votre jardin, il est important d’avoir une bonne connaissance de votre sol. En effet, chaque type de sol possède des caractéristiques bien précises, et il existe plusieurs variétés de sols (basiques, granitiques, siliceux, calcaires…). Il est donc crucial de savoir à quel type de sol appartient votre jardin. De plus, il n’est pas rare de constater que sur une même zone de terre les spécificités sont différentes.

Maîtrisez votre sol !

Une bonne étude de votre sol vous permettra ensuite de le maîtriser parfaitement. L’avantage dans cet exercice est que vous êtes en permanence au contact de ce dernier ; vous n’aurez donc pas du mal à le maîtriser. Une fois que vous avez la maîtrise parfaite du sol, vous pourriez à présent choisir les plantations adéquates. C’est pourquoi il est important de s’interroger sur la compatibilité du sol et des plantations.

Pensez à chauffer votre serre

Pendant l’hiver, il est conseillé de chauffer sa serre afin de mettre ses plantes au chaud. Dans votre jardin, vous pourriez aménager votre serre sans utiliser de l’énergie. La serre vous servira d’abri pour votre culture et vous permettra de la rendre abondante. Vous pourriez utiliser d’autres techniques pour favoriser votre rendement agricole, mais il est beaucoup plus simple et efficace d’avoir recours à la serre.

Misez sur les techniques naturelles

Pour arriver à bien pratiquer l’agroécologie avec votre jardin, vous devez maîtriser certaines techniques. Il est important de savoir que cultiver avec son jardin n’est pas tout à fait la même réalité que cultiver sur un sol quelconque. Pour cette raison, des dispositions préalables doivent être prises afin de vous garantir une culture soignée et satisfaisante.

Fertilisez votre sol

Vous ne pouvez pas pratiquer une bonne culture sans fertiliser au préalable votre sol. Une fois que vous en avez la maîtrise, vous devez ensuite penser à sa fertilisation. Il est conseillé de commencer la fertilisation par le compost qui est une technique bien maîtrisée par les paysans et les cultivateurs d’occasion. Vous pourriez tout simplement vous servir de résidus de récolte, de fumier, de déchets de cuisine, d’herbes sèches afin de rendre fertile votre sol. Vous obtiendrez à coup sûr un résultat remarquable en pratiquant le compost, car il présente l’avantage de retenir l’eau et de favoriser la circulation de l’air.

Soignez vos plantes

Il serait dommage de procéder à une culture écologique et de voir ses plantes détruites par la première intempérie. Il est possible de trouver des soins adaptés en cas de maladie de vos plantes. Il est préférable d’anticiper sur la maladie de vos plantes en leur trouvant des soins parfaitement adaptés.

Soyez en harmonie avec votre jardin

Obtenir une belle culture dans son jardin ne s’arrête pas qu’à l’étude du sol et à la fertilisation de celui-ci. Il est important d’être à l’écoute de sa terre. Vous devriez appliquer un véritable suivi à votre sol et à votre plantation. Lorsque vous êtes à l’écoute de votre terre, cela vous permet de savoir exactement comment booster la croissance de vos plantes.

Vous pourriez très bien programmer des suivis hebdomadaires pour vous assurer de la bonne croissance de vos cultures. Lorsque vous appliquez un suivi régulier et rigoureux à votre espace de culture, il vous sera plus facile de prévenir les éventuelles maladies de vos plantes. Vous pourriez par la même occasion, anticiper très rapidement sur un changement de caractéristique de votre sol.

Adoptez une stratégie d’irrigation adéquate !

Au-delà de tout ceci, l’une des nécessités pour pratiquer l’agroécologie avec son jardin demeure l’irrigation. Si vous adoptez une bonne technique d’irrigation, vous favoriserez le développement harmonieux de votre culture. Il faut savoir qu’en pratiquant l’agroécologie en jardin, vous êtes susceptibles d’utiliser quatre fois moins d’eau pour irriguer les cultures qu’en pleine campagne. En fonction de la nature de votre sol et du type de culture que vous avez, vous pourriez irriguer une à deux fois le jour votre culture pour essayer d’avoir un bon rendement.

Demandez conseils et assistance

Il est toujours opportun de se faire assister en matière d’agroécologie. Mais attention, il faut savoir sélectionner ses sources d’assistance et de conseils. Vous pourriez par exemple consulter un paysan ou tout simplement un ouvrage relatif à l’agroécologie.

Les paysans anciens : des mines d’or !

Si vous souhaitez pratiquer l’agroécologie avec votre jardin, vous devriez penser à associer les paysans expérimentés à votre culture. Vous serez bien surpris de la vaste connaissance de ces paysans anciens en matière d’agroécologie. S’il est vrai que leurs connaissances ne sont pas académiques, elles sont toutefois généralement très approfondies.

Vous pourriez apprendre des astuces simples pour éviter de faire usage des pesticides, des désherbants ou autres intrants qui détruisent le sol et sont peu écologiques. En dehors des paysans anciens, vous pourriez également consulter des ouvrages qui traitent du sujet pour avoir des informations plus complètes.

Lisez des ouvrages pour découvrir des astuces !

En lisant quelques ouvrages qui traitent de l’agroécologie, vous pourriez apprendre bien de choses pour optimiser votre production. Les auteurs ayant abordé le sujet sont nombreux et variés. Voici pour vous orienter, une liste d’ouvrages qui devraient vous être bien utiles :
  • Jardiner plus naturel, Jérôme Desbordes, Minerva, 1999 ;
  • Du Sahara aux Cévennes, Pierre Rabhi, Editions de Candide, Lavilledieu, 1983, Nouvelle édition Editions Albin Michel, 1995, Format de poche Editions Albin Michel, 2002 ;
  • L’offrance au crépuscule, Pierre Rabhi, Editions l’Harmattan, 2001 ;
  • Une Agriculture du Vivant, l’héritage de l’Ecole de Beaujeu, Editions du Fraysse & Cerea, 2006, ouvrage collectif ;
  • Guide de ressources – Agriculture écologique méditerranéenne, Ed. Terre-Ferme, 1997, 97 pages ;
  • Le livre de l’agriculture, Ibn Al Awan, écrivain et savant adalou mort en 1145, Editions Bouslama, 1983 ;
  • Agriculture biologique méditerranéenne : guide à usage professionnel. G. Guet, éditions Graphot ;
  • Les Jardiniers de l’Avenir, Christophe Beau, Mark Léger, C. Clergeaud et Plein Soleil-Les 3 spirales Editeur, 2005.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici