6 conseils pour aménager en potager !

0
176

Il est tout à fait possible d’aménager son potager soi-même avec une certaine garantie de réussite. Seulement, il faudra mettre en application certains principes de bon sens. Avec les 6 conseils à suivre, même les jardiniers débutants pourront réussir l’aménagement en potager.

Observer les principes de base essentiels à réussite d’un potager

La réussite de tout potager passe d’abord par le choix de son emplacement. Sur le terrain qui accueillera votre potager, il faudra privilégier le meilleur emplacement, surtout celui qui offre un ensoleillement suffisant. Il faudra également assurer la protection de votre jardin potager des vents dominants. De même, il faudra miser sur des légumes de culture facile. Un arrosage suivant les règles de l’art est enfin nécessaire pour la réussite de votre potager.

Le carré potager, une idée géniale à tester absolument

Source

Le carré potager fait la joie des jardiniers débutants ainsi que de tous ceux qui ont toujours rêvé d’avoir un potager sur leur terrasse ou leur balcon. Avec un peu d’espace à l’extérieur, on peut désormais cultiver ses fruits et légumes durant l’année, et ce, en toute saison grâce à cette technique. Esthétique et économique, elle constitue la meilleure alternative pour cultiver vos légumes sur peu d’espace. Le jardinage se fait dans des carrés généralement en hauteur avec une dimension de 90 cm à 1 min 20 s de côté et 25 cm de profondeur par exemple. Le carré potager est divisé en plusieurs petits carrés par des planches de bois, pour offrir divers emplacements.

Pour une parfaite réussite des plantations de légumes dans le carré potager, il faut particulièrement veiller à lui assurer un emplacement ensoleillé en éloignant raisonnablement les coins d’ombres de maison, de mur d’enceinte, des arbres, etc. Le carré potager doit en effet bénéficier de l’ensoleillement durant 6 heures par jour au moins. Un tel potager est parfait pour les légumes qui requièrent peu d’espace comme les herbes aromatiques, les légumes racines, les légumes-graines et les légumes-fruits.

Il faut bien noter que si vous confectionnez vos carrés potagers avec des planches de bois, vous devez placer un film protecteur dans chacun des carrés avant d’y mettre le terreau et la terre végétale. Notez également qu’un carré potager peut vous coûter environ 100 €, y compris le terreau (au moins 200 L) et les diverses semences.

Commencer par des légumes faciles à cultiver

Si vous êtes à votre première expérience en matière de jardinage, nous vous conseillons d’essayer la plantation des légumes ainsi que des légumes-fruits faciles à traiter jusqu’à la récolte. Il faut donc démarrer avec des cultures faciles. Vous pouvez privilégier par exemple les graines ayant la spécificité de pousser presque toutes seules comme les petits pois, le maïs, le haricot et la fève. Vous pouvez également opter pour les semis de légumes racines comme la betterave rouge, le navet, le radis et la carotte. Pour offrir plus d’espace aux légumes que vous souhaitez conserver, il vous suffira d’enlever, à la première pousse, certains jeunes plants. Les graines de légumes rustiques comme la mâche et l’épinard offrent aussi une certaine simplicité. Vous n’avez qu’à les poser sur le sol, et elles ne nécessitent aucun traitement particulier. En plus, leur pousse est encore rapide. Quelle que soit la culture que vous souhaitez pour votre potager, vous pourrez en acheter sur cette pépinière en ligne.

Il est par ailleurs très avantageux de concevoir vos propres plants à partir de graines. Même si cette option est un peu plus longue, elle est tout de même facile à mettre en œuvre et garantit de meilleurs résultats. La culture est toute simple. En terrine ou en pot, vous laissez germer les graines. Ensuite, vous replantez, dans un godet spécifique, les pousses. Vous patientez enfin que chacun des plants soit assez fort pour les poser en pleine terre. Pour vos légumes en plants, vous pouvez miser sur le poireau, la tomate, la salade verte, l’aubergine et la courgette.

Arroser son potager suivant les règles de l’art

La manière d’arroser votre potager déterminera sa réussite. À cet effet, il est judicieux de vous munir d’un certain nombre d’accessoires comme le tuyau d’arrosage qui vous permettra d’arroser vos légumes de diverses manières. Pour ne pas léser les jeunes plants, il faut prévoir un tuyau sans embout pour un arrosage au goulot au pied. Pour un arrosage en pluie de vos légumes cultivés en planches (en lignes), il faut plutôt miser sur un tuyau doté d’embout pistolet. Pour un arrosage de votre potager au goutte-à-goutte, un tuyau d’arrosage micropercé est celui qu’il vous faut. Pour arroser facilement l’ensemble de votre potager, ne manquez pas d’acquérir un tuyau d’arrosage équipé d’oscillateur. Très pratique et parfait pour les temps de vacances, il vous permettra un arrosage à heures et jours fixes de votre potager lorsqu’il est connecté à un programmateur. De même, il ne faut surtout pas oublier de vous équiper d’un arrosoir. Utiliser sa pomme pour l’arrosage de ses jeunes plants est simplement passionnant.

Par ailleurs, il est important de noter que l’arrosage pendant les moments d’ensoleillement optimal est à éviter absolument. De même, il ne faut surtout pas humidifier les feuilles à ces heures, car elles risquent sous l’effet du rayonnement. L’arrosage est donc à effectuer très tôt le matin ou le soir, en vue d’apporter de la fraîcheur à vos plants au cours de la nuit.

Obtenir une bonne terre de jardin

Avec le temps, des manières de culture inappropriées peuvent conduire à un certain appauvrissement de la terre du potager. Et l’apport régulier de fertilisants minéraux n’est pas suffisant pour avoir une terre parfaite pour la plantation des légumes. Quelques attitudes simples peuvent rapidement favoriser l’obtention d’une bonne terre pour votre potager. Tout se résume à bien nourrir votre terre de potager.

Tout d’abord, il faut toujours occuper l’espace par une culture après une récolte, notamment de l’engrais vert. Certains de ces légumes comme les pois et les féveroles nourrissent la terre en azote et d’autres comme les céréales (après être broyés et enfouis dans le sol) apportent une certaine amélioration à la structure du sol.

Ensuite, en lieu et place des engrais minéraux, il faut préférer le compost. Le fumier d’étable ou du poulailler de la ferme bio est également à privilégier.

Pendant la culture, plusieurs alternatives s’offrent à vous (purins, extraits de mélasse et d’algues, jus de plumes, sang séché, etc.).

Par ailleurs, les excréments de vers de terre (turricules) ont de quoi enrichir votre sol en minéraux. Ils peuvent être totalement assimilés par les plantes du potager. Par conséquent, les excès de bouillie bordelaise sont à éviter, car l’accumulation de cuivre dans le sol peut entraver la vie des vers de terre. Il faut donc miser sur les décoctions ou les purins comme traitements préventifs.

Bon à savoir…

Si vous projetez d’aménager un potager dans votre jardin, il est important de prendre le temps de bien définir le résultat que vous attendez. À cet effet, vous devez tenir compte des caractéristiques de votre terrain. Par exemple, en aménageant un potager en plein cœur de votre jardin, il pourrait bien arriver que vous n’ayez plus assez d’espace si vous projetez un étang ! Et que feriez-vous également dans ce cas, si vous décidiez de réaliser une piscine ? Par conséquent, il est judicieux d’anticiper sur vos projets futurs afin de mieux délimiter l’emplacement de votre potager dans votre jardin.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici